Amélie FERCOQ


Expérience et optimisme au service de l’accompagnement de futurs pilotes d’entreprises

C’est dans sa Normandie natale, avec des parents qui géraient à la fois une petite ferme laitière et une Entreprise de Travaux Agricoles, que l’intérêt d’Amélie FERCOQ pour le monde agricole a commencé. Avec son BTS Productions Animales en poche (réalisé en alternance dans une ferme laitière), elle décide d’aller voir ce qui se passe dans d’autres régions de France, convaincue que c’est dans la diversité des agricultures que se trouvent leurs richesses.

C’est d’abord en Franche Comté, à la Direction des Services Vétérinaires (DSV, actuelle DDPP – Direction Départementale de la Protection des Populations) puis comme contrôleuse au CNASEA (ASP actuelle) qu’elle découvre les aspects administratifs du monde agricole. Une expérience intéressante pour la suite de son parcours.

Puis en Savoie, elle « tombe dans une cuve de lait à Beaufort » et prend en charge pendant 6 ans le contrôle du cahier des charges de l’Appellation d’Origine Protégée (AOP) au sein du Syndicat du Beaufort. Auprès de ces producteurs, elle prend la mesure de la révolution qui s’est opérée et qui leur permet aujourd’hui, grâce à une organisation collective, de pouvoir être fiers et de vivre de leur produit. Cette fierté du produit, qui pour elle, doit être un des moteurs des futurs agriculteurs qu’elle accompagne aujourd’hui.

 

Une formation d’ingénieur pour aller plus loin

Après 10 ans d’expérience, elle décide de reprendre les études, et s’oriente vers une formation d’Ingénieur agricole à Agrosup Dijon.  Avec une spécialisation Agriculture, Territoires et Développement, et une bonne approche des sciences humaines et sociales, elle élargit ses compétences vers des domaines qui lui tiennent à cœur.

Diplôme d’ingénieur en poche, elle intègre le réseau des Chambres d’Agricultures. En Franche Comté d’abord, puis en Côte d’Or, où elle intègre le pôle élevage et accompagne les jeunes installés en production animale avec, de plus en plus, le souci d’une approche globale de l’entreprise. En 2016, elle intègre le pôle Installation / Transmission avec des missions d’accompagnement de projets, d’animation et de formation.

 

Anticipation, Réactivité, Adaptation

Ce sont pour Amélie FERCOQ les 3 piliers d’un chef d’entreprise performant, et elle considère que c’est sur un solide socle de compétences qu’ils doivent être ancrés. La formation doit permettre l’accès à ce socle, par la maîtrise technique, la maîtrise de ses chiffres, une bonne connaissance de son environnement et de bonnes capacités relationnelles.

C’est donc en continuant, elle aussi de se former, à la stratégie d’entreprise, au fonctionnement relationnel au sein des sociétés, qu’elle finit par se créer sa propre boite à outils qu’elle met à profit, lors de l’accompagnement des porteurs de projets d’installation, d’association ou de transmission.

Son credo l’optimisme, « il faut arrêter avec l’impuissance ». Son message : « N’attendez pas que les solutions viennent de l’extérieur ».

 

Formation vidéo