Les fondamentaux à connaitre pour devenir agriculteur



Trouver les bonnes réponses dans notre formation


  • Comment obtenir le statut d’agriculteur auprès de la MSA ?
  • Entreprise individuelle ou société ?
  • Micro BA ou réél BA ?
  • Assujetissement à la TVA ?
  • Quels types baux pour louer des terres ?
  • Quelles formalités pour créer l’entreprise ?
  • Quel chiffre d’affaires réaliser pour être rentable ?

Présentation de la formation



Formation en ligne, à votre rythme

20 heures réparties sur 3 mois, soit :

  • 14h00 de vidéos
  • 6 quizz (à la fin de chaque module) pour autoévaluer la compréhension des contenus
  • 3h00 de coaching individuel
  • 3h00 de travail personnel sur votre projet

Une plateforme privée de formation accessible 24/24 7/7 et à vie


4 intervenants spécialisés en agriculture

4 experts reconnus :

  • Francis VARENNES, juriste fiscaliste
  • Laurent BERIZZI, consultant en circuit-court
  • Benoit DELEAU, conseiller et formateur en gestion
  • Agnès GROZELLIER, conciliatrice au tribunal judiciaire


Coaching individuel avec Rose

3 heures d’accompagnement individuel

  • 4 entretiens individuels pour répondre à vos questions
  • Des entretiens toutes les 3 semaines pour maintenir votre motivation
  • Votre coach : Rose LIENHARDT, spécialiste de la création d’activité en agriculture



Programme détaillé de la formation


PRÉAMBULE

  • Pourquoi je veux me lancer dans ce projet ?
  • Et comment je vais m’y prendre pour y arriver ?

DIMENSIONNER SON PROJET

  • Acquérir des connaissances de base en gestion
  • Estimer son besoin en chiffres d’affaires pour atteindre ses objectifs de revenus

COMPRENDRE LE RÉGIME SOCIAL EN AGRICULTURE, SES DROITS ET LES COTISATIONS

  • Les conditions d’affiliation auprès du régime social agricole
  • Les prélèvements sociaux agricoles
  • Le droit à la perception de prestations sociales

FAIRE LES BONS CHOIX JURIDIQUES EN AGRICULTURE

  • Les définitions juridiques des activités agricoles et para-agricoles
  • Les différentes formes juridiques des activités agricoles et para-agricoles
  • Les différents statuts des membres de l’entreprise agricole
  • Les procédures de déclaration et d’identification de l’entreprise agricole

COMPRENDRE LES ENJEUX FISCAUX EN AGRICULTURE

  • Imposition des bénéfices agricoles
  • Les règles d’assujetissement de la TVA
  • Les impôts locaux
  • Les droits d’enregistrements

COMPRENDRE LES ENJEUX DU FONCIER ET DES BAUX RURAUX

  • La location des biens immobiliers agricoles
  • Le contrôle des structures
  • Le droit de l’urbanisme appliqué aux activités agricoles

ENVISAGER UNE STRATÉGIE COMMERCIALE

  • Construire sa stratégie commerciale en circuit court

CONNAÎTRE L’ENVIRONNEMENT DE L’EXPLOITANT AGRICOLE

  • Organisations Professionnelles Agricoles (OPA) : qui sont-elles et à quoi servent-elles ?
  • La Politique Agricole Commune (PAC) : historique et perspective

BILAN DE LA FORMATION

  • Faire le point sur le projet de création et préciser les notions complémentaires à acquérir


Votre coach personnel


Rose LIENHARDT

25 ans d’expérience dans l’accompagnement d’agriculteurs et agricultrices

De son enfance dans une exploitation laitière et céréalière, Rose LIENHARDT garde plutôt le souvenir d’une vie heureuse, entourée de ses nombreux frères et sœurs. Pourtant, la vie à la ferme n'était pas facile : travail incessant et conditions de vie difficiles. C’est peut-être grâce à ce vécu qu’elle va consacrer sa vie professionnelle à accompagner des agriculteurs et futurs agriculteurs dans leurs projets. Toujours avec le souci d’être à l’écoute de leurs attentes mais aussi de faciliter la réalisation de projet économiquement viables. De par ses nombreuses expériences dans des structures agricoles : syndicalismes, formation, banque, administrations et organismes de développement et conseil, elle a une parfaite connaissance de l’environnement agricole.

Titulaire d'un BTS ACSE, puis d’un Certificat de Spécialisation en gestion-fiscalité-informatique, Rose LIENHARDT va très vite s’intéresser à l’analyse de gestion et à l’analyse globale des systèmes d’exploitation. Après quelques années très formatrices, notamment au sein d’un CDJA (Ex Jeunes Agriculteurs), elle va mettre ses compétences au service de l’accompagnement des porteurs de projets du département du Jura (lycée et ADFPA) puis du département de Saône et Loire (à l’ADASEA puis à la Chambre d’agriculture). Pendant près de 20 ans, ce sont plus de 1000 jeunes (et moins jeunes) qui lui ont confié leurs attentes, leurs doutes, leurs questions voire leurs inquiétudes, comptant sur elle pour les accompagner dans la difficile mise en œuvre d’un projet d’installation agricole, souvent le projet d’une vie.

Pour la moitié d’entre eux, le projet deviendra réalité et Rose LIENHARDT assurera alors la tâche plus ingrate, mais cependant indispensable, d’assurer le montage réglementaire du dossier de demande d'aides à l'installation. Pour les autres, l’accompagnement leur aura permis d’identifier que le projet initial ne correspondait peut-être pas à leurs attentes ou qu’ils n’étaient pas encore prêts pour se lancer dans cette aventure.

Écouter les personnes et faire parler les chiffres

Accompagner des créateurs ou repreneurs d’entreprises, nécessite d’être aussi à l’aise dans ces deux dimensions que sont l’humain et l’économique. Ça tombe bien, les Hommes et les chiffres se sont justement les deux centres d’intérêts de Rose LIENHARDT. Faire correspondre des projets de vie avec des réalités économiques n’est pas toujours facile, les chiffres ne s’additionnent pas toujours comme on le souhaiterait ! Le travail de l’accompagnateur peut alors devenir difficile, mais nécessaire, lorsqu’il faut expliquer les risques encourus, les difficultés et contraintes du quotidien d’un agriculteur (pas toujours bien appréhendées quand on est en phase de projet). Faire évoluer un rêve, une idée vers un projet concret tenant compte de dimensions économiques et financières complexes, d’une charge de travail souvent importante, dans un environnement parfois difficile, c’est le challenge réussi de Rose LIENHARDT.

Après cette solide expérience, Rose LIENHARDT va mettre ses compétences au service de l’accompagnement d’agriculteurs en difficultés. Dans des contextes souvent très sensibles, il est primordial de savoir être à l’écoute, de ne pas être dans le jugement des personnes, tout en étant capable de faire une analyse précise et pertinente de la situation de l’entreprise. Là encore, être capable d’allier l’humain et les chiffres !

Rose LIENHARDT sera aussi responsable de deux expériences innovantes, initiées par la Chambre d’agriculture de Saône-et-Loire. Mettre en relation agriculteurs et chefs d’entreprises d’un autre secteur d’activité, ce nouveau mode d’accompagnement qu’est le mentorat, inspiré d’une expérience québécoise, est humainement très riche pour les deux chefs d’entreprises, le mentor comme le mentoré. Rose pilotera aussi le lancement de la version « agricole » de l’observatoire AMAROK de la santé des dirigeants.

L’aventure Agrilearn

Aujourd’hui, Rose LIENHARDT a choisi de mettre son expérience au service d’Agrilearn. Au fil de ses expériences et de ses rencontres, elle a constaté que de nombreux agriculteurs avaient besoin, consciemment ou non, d'acquérir des compétences complémentaires. Les valeurs portées par Agrilearn l'ont convaincu. Au sein de l’équipe, elle a en charge les relations avec les organismes de formations et autres structures qui utilisent les ressources pédagogiques d’Agrilearn pour former leurs élèves, stagiaires, conseillers … Elle est aussi le coach personnel des futurs créateurs d’entreprises qui choisissent de se former grâce aux formations d’Agrilearn, 100 % à distance, finançables par le CPF (Compte Personnel de Formation).



les intervenants

Francis VARENNES

Un juriste-fiscaliste spécialiste du monde rural et du tourismeFrancis Varennes - Spécialiste du droit rural et en droit du tourisme

Francis VARENNES est juriste-fiscaliste depuis plus de 20 ans. Issu d'une formation universitaire classique, il s’est spécialisé en droit rural et en droit du tourisme. Salarié d’organisations professionnelles agricoles pendant plus de 15 ans, il est désormais formateur indépendant auprès des différents réseaux professionnels. Il intervient dans deux domaines principaux. En premier lieu, l’agriculture, qui comporte un certain nombre de thématiques récurrentes. Ainsi, les statuts de l’entreprise, droit des sociétés, diversification, pluriactivité, fiscalité agricole et protection sociale des membres de l’entreprise agricole sont fréquemment abordés. Dans ce cadre, il répond également aux demandes de groupes d’agriculteurs. Le plus souvent, ils souhaitent structurer leur activité commune dans un magasin de producteurs ou un atelier collectif de transformation. Quelles sont les formules juridiques possibles ? En second lieu, le tourisme chez l’habitant (meublés de tourisme, gites ruraux et chambres d’hôtes) et l’agritourisme (fermes-auberges, campings à la ferme, fermes pédagogiques). De même, il maîtrise les dimensions juridiques, fiscales et sociales des petites activités non agricoles.  C'est notamment le cas du statut d’auto-entrepreneur ou de micro-entrepreneur, mais aussi le statut d’EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée) et les sociétés unipersonnelles (EURL et SASU). D’une façon générale, il s’intéresse à la création et à la vie des entreprises dans les secteurs précités.  De cette façon, il aborde à la fois les aspects juridiques concernant les statuts de l’entreprise, les régimes fiscaux applicables (imposition des bénéfices, TVA, fiscalité locale et droits d’enregistrement) et les statuts sociaux des membres de l’entreprise (cotisations sociales et prestations sociales).

Formations, publications, consultations

L'activité professionnelle de Francis Varennes s’articule en trois volets complémentaires. Tout d'abord, la formation de porteurs de projet et de professionnels en activité.  Les techniciens sont aussi concernés, tels que les juristes, fiscalistes, comptables, conseillers de gestion ou d’entreprise, animateurs d’organismes professionnels. Ensuite, la rédaction de publications juridiques et fiscales. Elles sont le plus souvent commercialisées sous forme d’e-books, et la réalisation d’études juridiques. Enfin, des consultations de porteurs de projet et de personnes en activité qui souhaitent appréhender les aspects juridiques, fiscaux et sociaux de leur projet ou de leur entreprise.

Laurent BERIZZI

Un formateur spécialisé dans le circuit court et la création de projet agricole !Laurent BERIZZI - expert en circuit court et création d'entreprise

Issu d’une formation supérieure en productions animales, puis en Agriculture Biologique, Laurent BERIZZI se confronte rapidement à la réalité.  Il comprend alors que ce n’est pas la technique qui changera l’agriculture de demain mais ceux qui la font ! Dès lors, il se forme aux relations humaines (sociologie), à la conduite du changement (PNL), puis à la pédagogie (Intelligences multiples). En parallèle, avec son épouse, il se lance dans la création d’une ferme en élevage bio et circuit court. C'est dans ce contexte qu'il s’est engagé pendant 15 ans dans la commercialisation des produits. Il anime aussi ses premières actions de formation pour les agriculteurs dans les années 2000.

Une remise en question pédagogique permanente

Laurent BERIZZI raconte : « Lorsque j’animais mes premières formations, je me demandais pourquoi certaines séquences pédagogiques fonctionnaient bien alors que d’autres plongeaient les stagiaires dans l'ennui. Puis, je me suis formé à la pédagogie participative visant à mieux impliquer les stagiaires dans la construction de leur savoir. Progressivement, j’ai appliqué ces méthodes et ces outils lors de chacune de mes actions de formation avec des résultats vraiment très intéressants ». Plus tard, dans ses lectures quotidiennes, il découvre d'autres approches pédagogiques. Il s'aperçoit aussi, d'expérience, que les apprenants sont différents dans leur façon d’apprendre. Ils auraient « des préférences et des facilités si les notions enseignées sont présentées d’une certaine façon plutôt qu’une autre ». Il s'est donc employé à varier les séquences dans un ordre logique.  Puis, il a abordé les notions sous des angles variés afin de mieux répondre aux aptitudes différentes des apprenants.

 «...Pour moi, toutes les notions doivent être reliées à une réalité concrète.»

C'est à force de se perfectionner dans de nouvelles modalités pédagogiques que Laurent se rend compte que la formation est un formidable outil de transformation. Non par le fait que le formateur transformerait les personnes mais plutôt qu'il les aide à devenir plus autonomes dans leurs recherches de solutions pour leur projet. Laurent BERIZZI affirme : « Pour moi, toutes les notions doivent être reliées à une réalité concrète pour le stagiaire et en l’occurrence, pour le public de futurs installés, à leur projet professionnel. »

Fils et petit-fils de vidéastes, il adapte son savoir agricole

Passionné par la vidéo depuis tout petit, il décide en 2014 d’allier ses connaissances en pédagogie active et en montage de film pour réaliser ses premières vidéos pédagogiques avec Yves LE GUAY. De cette première expérience naîtra l’envie d’aller plus loin, en constituant le plus grand catalogue de vidéos pédagogiques du monde agricole : Agrilearn était né !

Agnès GROZELLIER

Un parcours professionnel tourné vers le soutien aux agriculteurs

Conciliatrice au TGI

Après une formation universitaire en géographie et aménagement rural, Agnès GROZELLIER choisit de travailler dans diverses organisations professionnelles agricoles (OPA).

À l’ADASEA de l’Yonne, elle a coordonné, de 1999 à 2009, un programme régional pour l’installation des jeunes agriculteurs en Bourgogne. Puis, de retour en Saône-et-Loire, son département d’origine, elle se spécialise dans l’aide aux agriculteurs en difficulté, comme conseillère à la Chambre d’Agriculture.

Parce que les travailleurs sociaux ne sont pas forcément des spécialistes du monde agricole tandis que les techniciens de la Chambre d’Agriculture ne sont pas tous à l’aise avec la dimension humaine, elle œuvre pour une meilleure synergie des actions de soutien aux agriculteurs/trices. En parallèle, elle accompagne les agriculteurs dans ce qui est souvent vécu comme une épreuve : les audiences de redressement ou de liquidation judiciaire.

Au tribunal : un rôle d’expert

Sans formation juridique préalable, Agnès GROZELLIER n’agit pas comme avocat aux côtés des agriculteurs. Lors de la mise en place d’un Redressement Judiciaire, elle intervient pour présenter, sans poudre aux yeux, la situation de l’exploitation agricole à des magistrats du Tribunal de Grande Instance pas vraiment au fait des subtilités de ce milieu.

Le but est d’établir un plan de remboursement et d’étalement des dettes tenant compte du potentiel de l’entreprise. Si la pérennité de l’exploitation en dépend, elle veille aussi à ne pas oublier l’agriculteur qui doit gagner assez pour vivre lui aussi…

Au final, la procédure judiciaire peut servir d’électrochoc et pousser l’agriculteur à modifier son système de production et ainsi trouver la voie pour relancer son entreprise. Ou, à l’inverse, elle peut être un pas vers une Liquidation Judiciaire qui aura au moins pour mérite de ne pas laisser l’agriculteur lourdement endetté.

Dépasser le tabou entourant les procédures judiciaires

C’est en général contraint et forcé que l’agriculteur subit ces procédures. Il est accablé par la honte de ne pas s’en sortir tout seul, la crainte de devenir un mouton noir par la publicité légale faite aux jugements, et la peur d’être rejeté par des partenaires privilégiés mis sur un pied d’égalité avec l’ensemble des créanciers dans le cadre d’un redressement.

Ces sentiments poussent l’agriculteur à ne plus ouvrir son courrier, à ne pas se rendre à l'audience de Règlement Amiable, absence entraînant automatiquement l’étape suivante du redressement…

Pourtant les procédures judiciaires sont des outils intéressants si elles sont utilisées au bon moment : il ne faut pas attendre trop longtemps ! À commencer par la première : le Règlement Amiable Judiciaire, pour lequel Agnès GROZELLIER est conciliatrice reconnue depuis 2017 par le Tribunal de Grande Instance.

Des vidéos pour connaître les procédures judiciaires et ainsi mieux les utiliser

À travers des cas pratiques et de nombreux exemples, Agnès GROZELLIER vous initie à ces procédures, sans jargon juridique, vous montrant que l’on peut rebondir après un jugement en profitant, entre autres, d’un remboursement des dettes étalé sur quinze ans.


Benoit DELEAU

Conseiller indépendant et formateur en comptabilité-gestion

Benoit DELEAU

Issu d’une famille d’éleveurs laitiers de Lorraine, c’est en formation continue que Benoît DELEAU obtiendra un BTS agricole, tout en étant aide-familial. Malgré son attachement au métier d’éleveur, il ne reprendra pas la ferme familiale, découragé par des parents qui n’y voyaient pas d’avenir. C’est en tant que conseiller en centre de gestion qu’il commence donc sa carrière, dans la Somme d’abord, puis dans la Marne. De ces 12 années en tant que conseiller d’entreprise agri-viti, il retire une solide expérience, mais aussi une certaine amertume avec l’impression d’avoir surtout été un « conseiller défiscalisation ».

Changement de vie

Après avoir conseillé de nombreuses entreprises, il souhaite à son tour tenter l’expérience de l’entreprenariat. Il se lance alors, en couple, dans la reprise d’un gîte-refuge de moyenne montagne dans le Haut Jura. Accueil des touristes, tenue du gîte, restauration... L’activité est très prenante, mais l’accueil chaleureux des habitants de cette région le comble, il en gardera jusqu’à aujourd’hui un souvenir très fort. Dans cette aventure, qui prendra fin en 2012, il a aussi vécu l’impact des difficultés financières et de la pression des fournisseurs sur le moral du chef d’entreprise. Lorsqu’il a fallu tourner la page, et chercher du travail, il s’est naturellement tourné à nouveau vers l’agriculture.

Retour au monde agricole

C’est peut-être le hasard, ou pas, qui l’amène alors à accompagner des agriculteurs en difficulté, à l’ADASEA de l’Hérault. Dans cette mission, il se sent utile, « à sa place ». Il peut enfin mettre au service des agriculteurs l’intégralité de ses compétences. À la fois ses connaissances techniques en économie-gestion, bien utiles dans ces situations, mais aussi des capacités d’écoute et d’empathie, pour un véritable accompagnement de l’agriculteur vers un renouveau. Puis c’est une mission à la SAFER du Gard qui lui fait découvrir une autre région, les Cévennes, et une autre agriculture. Une agriculture qui semble engagée dans une voie plus cohérente avec les enjeux actuels, plus durable. Une agriculture dans laquelle il se reconnait davantage.

Nouveau tournant

Mais son indépendance lui manque, et en 2015 il se réinstalle à son compte. Dans les Cévennes, sa nouvelle région d’adoption, il créé une activité de formateur et conseil indépendant. Il a aujourd’hui la lourde responsabilité de former les agents du ministère de l’agriculture en comptabilité-gestion, juridique, fiscalité… Et pour conserver un lien avec le terrain et la réalité des exploitations, il propose ses services comme conseiller indépendant aux agriculteurs de la région.