Les 4 étapes du recrutement d’un salarié agricole


Recrutement en agriculture, à vos marques, prêts, partez !

Restées longtemps à l’abri des problématiques de recrutement, grâce au recours à la main d’œuvre familiale et au bouche-à-oreille, les entreprises agricoles ont désormais plus de difficultés à trouver chaussure à leurs pieds quand il s’agit d’embaucher des salariés.

Leurs besoins aussi ont évolué : les métiers de l’agriculture demandent de plus en plus de compétences et de maîtrise technique.

Un recrutement comporte globalement 4 étapes :

  1. La définition du besoin et du poste à pourvoir
  2. La recherche des candidats
  3. La sélection des candidats
  4. L’intégration du nouveau salarié

Chaque étape est essentielle.

Ainsi, nous vous proposons, une série de quatre articles qui vous permettront de découvrir les enjeux et quelques astuces pour chacune de ces étapes.

Et pour commencer, voyons dès aujourd’hui la première étape : La définition du besoin et du poste à pourvoir

 

Quel profil pour quel poste ?

 « Ça y est, c’est décidé, il va falloir recruter un salarié sur l’exploitation. Vite, voyons pour diffuser une offre d’emploi ! »

Halte-là, minute papillon, avant de trouver, encore faut-il déjà savoir précisément ce que l’on cherche !

Cela peut paraître évident : il ou elle fera ce que faisait le parent parti en retraite ou le salarié qui vient de s’en aller ou tout simplement ce qu’il y a à faire et dont je n’ai plus le temps de m’occuper.

Mais, quelles seront précisément les tâches et les responsabilités que l’on souhaite confier au nouveau salarié, quelles compétences supposent-elles, est-ce cohérent avec le niveau de qualification et de rémunération que nous proposons.

Est-ce que nous avons des chances de trouver ce profil sur le marché du travail local, comment rendre le poste attractif ?

Est-ce bien d’un salarié que nous avons besoin, faudra-t-il prévoir un temps de formation et d’adaptation au poste ?

Qui va s’occuper de suivre et encadrer le nouveau salarié ?

Est-il prévisible que le poste évoluera à court ou moyen terme, recrute-t-on en CDD ou en CDI, est-ce que ses horaires de travail devront varier selon les périodes de l’année … ?

C’est en grande partie de l’attention que vous consacrerez à répondre à ce genre de questions que dépendra la qualité de votre recrutement. On peut même dire que la durabilité de votre relation avec votre futur salarié prend naissance ici.

Alors, bien que cela puisse vous paraître un peu fastidieux, prenez le temps de le faire bien. C’est un moment riche pour réfléchir ensemble avec ses éventuels associés et poser de bonnes bases pour la suite.

 

Trouver les bons conseils

C’est aussi le moment pour aller chercher des conseils, car beaucoup de questions font appel à des connaissances particulières :

  • Demandez à votre comptable de faire des simulations de coût pour la structure (le niveau des charges sociales varie en fonction du salaire proposé),
  • Demandez conseil à un juriste pour savoir quel type de contrat de travail et quelle organisation du temps de travail proposer
  • Voyez si le recours à un groupement d’employeurs pourrait être une solution intéressante,
  • Contactez la bourse de l’emploi ANEFA pour avoir une idée des profils disponibles dans votre zone géographique sur ce genre de poste…

C’est ainsi que vous pourrez ensuite rédiger une offre d’emploi précise et cibler des candidats potentiels.

La branche agricole est bien outillée pour accompagner les chefs d’exploitation dans ces démarches, profitez-en !

Et rendez-vous avec notre prochain article sur la recherche de candidats.

 

Emilie CALLOT

Consultante RH et coach professionnel, spécialisée dans le milieu agricole et rural

 

 Pour en savoir plus et professionnaliser vos méthodes de recrutement, suivez notre série de vidéos en ligne avec conseils pratiques et outils méthodologiques à l’appui en cliquant sur ce lien : Réussir le recrutement de son salarié