6 outils pour mieux communiquer

29.90 TTC

Danielle GUILBAUD nous invite à découvrir 6 outils aussi simple que puissant pour améliorer nos relations. Ces outils sont utilisables aussi bien dans un cadre professionnel agricole qu’avec vos proches, au quotidien.

Présentation

 

 Dans cette série de 11 vidéos, je vais partager avec vous mon expérience de la communication au travers de 6 outils concrets que vous pourrez utiliser dans toutes vos relations.

 

Ce sont des outils adaptés à toutes situations personnelles et aussi professionnelles. Parmi ces 6 outils, nous explorerons notamment 2 outils puissants que sont l’écoute active et la communication non violente.

 

Cela va vous aider à améliorer vos relations au quotidien en prêtant plus attention à vos ressentis et à vos besoins.

 

Vous aurez ainsi des réactions plus adaptées à la situation et à votre interlocuteur.

 

Je m’appelle Danielle GUILBAUD, je suis formatrice et coach depuis plus de 15 ans. Mon rôle et d’aider les agriculteurs et les groupes d’agriculteurs, tels que les GAEC, les CUMA, les coopératives, les groupements de producteurs, à améliorer leur bien-être au travail.

 

Cela passe par de la formation à la communication, du coaching d’équipe et également de la médiation lorsque des tensions se révèlent.

 

 Danielle GUILBAUD

Sommaire

 11 vidéos – 1 heure de formation

  1. Introduction : comment communiquons-nous ?

  2. Outil N°1 : je me rends disponible pour l’écoute

  3. Outil N°2 : j’utilise l’écoute active

  4. Outil N°3 : je communique ce que je vis

  5. Outil N°4 : j’assume la responsabilité de mes émotions et réactions

  6. Outil N°5 : la CNV – étape 1 : l’observation

  7. Outil N°5 : la CNV – étape 2 : les sentiments

  8. Outil N°5 : la CNV – étape 3 : les besoins

  9. Outil N°5 : la CNV – étape 4 : la demande

  10. Outil N°6 : sortir de la dualité

  11. Conclusion

 

A qui s'adresse la formation ?

Public

  1. Agriculteurs ou groupe d’agriculteurs
  2. Employeurs de main d’oeuvre et salariés

Pré-requis

  • Aucun pré-requis n’est nécessaire

Objectifs

  • Savoir se préparer pour bien écouter son interlocuteur
  • Développer une meilleure qualité d’écoute
  • Découvrir les marges de manœuvres que nous possédons pour améliorer nos relations
  • Comprendre les 4 étapes de la Communication Non Violente
  • Savoir éviter les principaux pièges de la communication

Tester vos connaissances

Séquence 1 : Introduction : comment communiquons-nous ?

La communication c’est inné :

  • VRAI
  • FAUX

Séquence 2 : Outils N°1 : Je me rends disponible pour l’écoute

Pour bien écouter quelqu’un je dois :

1.      Vérifier que je sois moi-même disponible.

2.      Juste me taire et laisser parler l’autre.

3.      Ecouter jusqu’au bout sans l’interrompre.

4.      Lui faire part de mes réflexions au fur et à mesure.

5.      Bloquer momentanément mes propres idées.

Séquence 3 : Outils N°2 : J’utilise l’écoute active.

Les attitudes d’écoute ont été caractérisées par :

1.      Thomas d’Ansembourg

2.      Porter

3.      Freud

L’un des principaux outils de l’écoute active est :

1.      L’interprétation

2.      La reformulation

3.      La CNV

Le « Pourquoi » amène de l’ouverture et peut être utilisé sans modération.

  • VRAI
  • FAUX

La reformulation c’est :

1.      Résumer ce que vous avez compris.

2.      L’interprétation du message de l’autre.

3.      Rester centré sur la personne et sur le sentiment dominant.

4.      Donner à entendre à la personne ce qui vient d’être dit (effet miroir).

5.      Soutenir la personne en dédramatisant.

Séquence 4 : Outils N° 3 : Je communique ce que je vis

Pour développer une communication de qualité je dois d’abord :

1.      Être bien avec moi-même.

2.      Ne pas tenir compte de ce que je peux ressentir.

3.      Être conscient de mes émotions.

Quel que soit le message reçu, je suis responsable de mes émotions et de mes actes :

  • VRAI
  • FAUX

Quelles sont les 4 grandes familles d’émotions présentées par l’Analyse Transactionnelle ?

1.      Joie

2.      Crainte

3.      Colère

4.      Peur

5.      Empathie

6.      Tristesse

Nos comportements sont liés :

1.      A nos émotions

2.      Aux émotions de notre interlocuteur

3.      A nos pensées

4.      Aux stimulus reçus.

Séquence 5 : Outil N° 4 : J’assume la responsabilité de mes émotions et de mes réactions.

Apprendre à reconnaître ses émotions :

1.      C’est repérer ses sensations corporelles

2.      C’est gérer ses émotions

3.      Cela permet d’en assumer la responsabilité.

Quand je rends l’autre responsable de mes émotions :

1.      Je me sens fautif

2.      Je casse la relation

3.      Je partage mes émotions

Les phrases qui tuent commence souvent par :

1.      JE

2.      TU

Séquence 6 : Outil N° 5 : La CNV : étape 1 : l’observation

Les mots suivants introduisent des généralités :

1.      Toujours

2.      Jamais

3.      Quand

4.      A chaque fois

5.      Pourquoi

Sachez distinguer les faits des opinions.

« Tu travailles trop »

  • FAIT
  • OPINION

« Sam ne m’a pas demandé mon avis pendant la réunion »

  • FAIT
  • OPINION

« Luc m’a dit que le jaune ne me va pas »

  • FAIT
  • OPINION

« Il est agressif »

  • FAIT
  • OPINION

« Cette semaine Juliette est arrivée la première tous les jours »

  • FAIT
  • OPINION

Séquence 7 : Outil N° 5 : La CNV : étape 2 : les sentiments

Si je suis en colère, il vaut mieux en parler tout de suite :

  • VRAI
  • FAUX

Les 4 familles d’émotions de la CNV : classer les éléments suivants :

Fuite / Perte / Partage / Danger / Replis sur soi / Dommage / Satisfaction de nos besoins / Attaque

Séquence 8 : Outil N° 5 : La CNV : étape 3 : les besoins

Les besoins sont :

1.      Personnels

2.      Vitaux

3.      Universels

Les stratégies sont :

1.      Des moyens trouvés pour répondre à nos besoins

2.      Universelles

3.      Personnelles

Sachez distinguer les besoins des stratégies.

« J’ai besoin d’être écouté car je viens de vivre quelque chose de difficile »

  • BESOIN
  • STRATÉGIE

« J’ai besoin d’aller faire un tour »

  • BESOIN
  • STRATÉGIE

J’ai besoin qu’on coopère »

  • BESOIN
  • STRATÉGIE

Séquence 9 : Outil N° 5 : La CNV : étape 4 : la demande

La demande permet d’initier le dialogue avec notre interlocuteur, elle doit être :

1.      Réaliste et réalisable

2.      Exigeante

3.      Large

4.      Concrète

5.      Exprimée en langage positif

6.      Spontanée

Parmi les phrases suivantes retrouver les 4 tapes de la CNV

« Je t’ai attendue toute la soirée, j’étais inquiète, j’ai pensé que tu avais eu un accident »
Ressenti
« Est-ce que tu pourrais la prochaine fois m’appeler quand tu parts du bureau ? »
Demande
« Quand tu es rentré à 20 h hier soir »
Observation
« J’avais besoin d’être rassuré que tout allait bien pour toi »
Besoin

Séquence 10 : Outils n° 6 : sortir de la dualité

Les pensées binaires amènent :

1.      A porter des jugements.

2.      De l’ouverture dans la relation.

3.       A rechercher qui a tort, qui a raison.

4.      A ouvrir notre regard sur l’autre.

C’est en recherchant toujours une 3ème solution que l’on reste dans l’ouverture.

  • VRAI
  • FAUX

Comparer c’est juger.

  • VRAI
  • FAUX

Séquence 11 : Conclusion

Communiquer ça ne s’apprends pas :

  • VRAI
  • FAUX

Il est nécessaire de se rendre disponible pour écouter l’autre :

  • VRAI
  • FAUX

La reformulation permet de mieux se connaitre soi-même :

  • VRAI
  • FAUX

Je dois prendre la responsabilité de mes réactions :

  • VRAI
  • FAUX

Une demande doit être formulée avec exigence :

  • VRAI
  • FAUX

Pour une bonne communication je dois identifier qui a tort et qui a raison :

  • VRAI
  • FAUX

Il est important de clarifier ses besoins :

  • VRAI
  • FAUX

 

L'auteur

Formatrice, coach et médiatrice au service du monde agricole

Après un BTS TAGE (actuel BTS ACSE – Analyse et Conduite des Systèmes d’Exploitation) et une première expérience professionnelle dans la comptabilité et la gestion, Danielle GUILBAUD s’aperçoit très vite que ce ne sont pas les chiffres qui l’intéressent, mais les personnes et plus précisément les relations entre les personnes.Elle s’oriente donc très vite vers l’animation et la formation en commençant auprès des groupes de développement féminin dans l’Yonne. Après avoir obtenu un DESS Administration des entreprises, elle intègre l’ADPSA, association alors en charge de la formation pour la Chambre d’Agriculture de Saône et Loire.Formatrice dans le cadre du BPREA et du SPI (Stage Préparatoire à l’Installation), elle accompagne des porteurs de projets, notamment des jeunes s’installant Hors Cadre Familial. C’est alors qu’elle fait le constat de l’importance des questions relationnelles dans la réussite des projets. Elle ne cessera alors d’approfondir ces questions de communication, d’organisation des groupes et de prise en compte de la place de chacun dans les groupes

La Communication Non Violente (CNV) et l’Analyse Transactionnelle (AT) : des outils de compréhension de la communication

En 2006, Danielle GUILBAUD obtient un certificat de coach auprès de l’EATO de Lyon (Ecole d’Analyse Transactionnelle dans le champ des Organisations – actuellement Académie du Changement). Puis en 2014 c’est par une formation à la médiation à l’Ecole des Médiateurs CNV, qu’elle complète ses compétences. Depuis de nombreuses années, elle met ses connaissances et ses aptitudes au service de différents publics : agriculteurs en phase de changement, associés, futurs agriculteurs en construction de projet, salariés, mais aussi jeunes en orientation professionnelle.

Les conflits naissent de l’incompréhension

Au travers de nombreuses actions d’accompagnement Danielle GUILBAUD aide à identifier les freins à la transmission, à préparer la recherche et l’intégration d’un nouvel associé, à se projeter vers une reconversion professionnelle, mais aussi à prévenir les conflits voire à les résoudre.Elle permettra ainsi aux personnes accompagnées de mieux communiquer ou de passer des étapes de changements parfois difficiles, car elle en est convaincue, « pour réussir sa vie, il faut être bien dans son travail ».Pour Danielle GUILBAUD, ce sont souvent des besoins non exprimés, cause de souffrance, qui sont à l’origine des conflits. Il est donc primordial d’apprendre à exprimer ses désirs et ses besoins, mais aussi d’apprendre à écouter l’autre et à s’ouvrir au fait qu’il y a plusieurs points de vue et que l’on ne fonctionne pas tous de la même façon.

Référente Ressources Humaines pour GAEC & Sociétés

Pour aller plus loin, elle s’installe à son compte en 2018 et développe des formations à destination d’agriculteurs et de conseillers autour notamment, des problématiques de communication : « Mieux communiquer entre associés », « La prise de décisions en collectif » … Elle élargie encore son champ d’interventions avec des accompagnements de couples d’associés et des accompagnements de structures (coopératives, CUMA …).Prenant la suite d’Yves Le Guay, Danielle GUILBAUD est aujourd’hui l’un des trois référents relations humaines pour GAEC & Sociétés. Cherchant toujours à approfondir ses connaissances, elle se lance dans la réalisation de bilan de compétences. Elle se forme alors au Profil de préférences cérébrales HERRMANN, un outil reconnu par les professionnels des ressources humaines pour son efficacité. 

Formation vidéo

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.