Améliorer la qualité des photos de sa ferme

(1 avis client)

24.92 HT

Malgré la facilité apparente que l’on a à prendre des photos, notamment grâce aux smartphones, tout le monde ne réussit pas toujours à réaliser de belles photos. Dans cette série de vidéos, vous allez apprendre à maîtriser les bases techniques de la photo pour mieux vous concentrer sur l’esthétique.


18 vidéos – 1h25

Catégories : , Étiquette :

Sommaire

Module 1 : comprendre ce qu’est un APN

1-Intro : ne laissez pas votre APN prendre la photo à votre place !

2-Les différents types d’appareil photo

3-L’importance de la taille du capteur

4-Les objectifs et les focales

Module 2 : le réglage de la lumière

5-Le triangle d’exposition de l’image

6-La vitesse d’obturation

7-L’ouverture du diaphragme

8-La sensibilité ISO

9-Le lien étroit entre ces 3 réglages

Module 3 : les autres paramètres indispensables à régler

10-La balance des blancs

11-L’autofocus

12-Le format jpeg et RAW

Module 4 : Utiliser les « modes programmés » de votre APN

13-Les 3 seuls modes de réglages à utiliser

14-Le mode Tv ou priorité à la vitesse d’obturation

15-Le mode Av ou priorité à l’ouverture du diaphragme

16-Le mode M ou manuel

Module 5 : Les bases de la composition de l’image

17-L’Intention du photographe

18-Conclusion

A qui s'adresse cette formation ?

Public

  1. Agriculteurs qui vendent des produits et des services en circuit-court
  2. Toutes personnes qui s’intéressent à l’image et au monde agricole

Pré-requis

  • Aucun pré-requis n’est nécessaire

Objectifs

  • Comprendre la différence entre les différents types d’appareil photo
  • Savoir comment un APN capte la lumière
  • Savoir jouer entre les 3 réglages de la lumière
  • Savoir choisir le bon réglage en fonction de son sujet
  • Découvrir des règles simples de composition de l’image

L'auteur

Un formateur agricole spécialisé dans le circuit court et la création d'un projet agricole !Laurent Berizzi - Formateur agricole spécialisé dans le circuit court

Issu d’une formation supérieure en productions animales, puis en Agriculture Biologique, Laurent BERIZZI se confronte rapidement à la réalité.  Il comprend rapidement que ce n’est pas la technique qui changera l’agriculture de demain mais ceux qui la font !

Dès lors, il se forme alors aux relations humaines (sociologie), à la conduite du changement (PNL), puis à la pédagogie (Intelligences multiples).

En parallèle, avec son épouse, il se lance dans la création d’une ferme en élevage Bio et circuit court. En effet, c'est dans ce contexte qu'il s’occupe depuis 15 ans de la commercialisation des produits. Par la suite, il anime ses premières formations pour les agriculteurs dans les années 2000.

Une remise en question pédagogique permanente

Par ailleurs, Laurent Berizzi explique que « lorsque j’animais mes premières formations, je ne comprenais pas pourquoi certaines séquences pédagogiques fonctionnaient bien alors que d’autres provoquaient de l’ennui chez les stagiaires. Puis, je me suis formé à la pédagogie participative ou comment réussir à mieux impliquer les stagiaires dans la construction de leur savoir. Progressivement, j’ai appliqué ces méthodes et ces outils lors de chacune de mes formations avec des résultats vraiment très intéressants ».

Ce n'est que bien plus tard, dans le cadre de ses lectures quotidiennes, qu'il découvre d'autres angles d'approches pédagogiques. De même, il s'aperçoit que les apprenants étaient tous différents dans leur façon d’apprendre. Ils auraient « des préférences et des facilités si les notions apprises étaient présentées d’une certaine façon plutôt qu’une autre ». Ainsi, il s'est mis mis à varier ses séquences dans un ordre logique.  Puis, il aborde les notions sous des angles différents afin de mieux coller aux aptitudes d’apprentissage des stagiaires.

 «...pour moi, toutes les notions apprises doivent être reliées à une réalité concrète.»

C'est à force de se perfectionner dans ces nouvelles formes de pédagogie, que Laurent a pris conscience de l'impact de la formation comme outil de transformation. Non pas, sur le fait que les formateurs transforment les personnes, mais plutôt qu'il les rends plus autonomes dans leurs recherches de solutions pour leurs projets. Laurent BERIZZI affirme  que «...pour moi, toutes les notions apprises doivent être reliées à une réalité concrète pour le stagiaire et en l’occurrence pour notre public, à son projet professionnel. »

Fils et petit-fils de vidéaste, il adapte son savoir agricole

Passionné par la vidéo depuis tout petit, il décide dès 2013 d’allier ses connaissances en pédagogies actives et en montage de film pour réaliser ses premières vidéos pédagogiques avec Yves LE GUAY. De cette première expérience, naîtra l’envie d’aller plus loin, en constituant le plus grand catalogue de vidéos pédagogiques du monde agricole : Agrilearn était né !

Retrouvez Laurent BERIZZI en formation vidéo

Testez vos connaissances

Améliorer la qualité des photos de sa ferme

 

Module 1 : Comprendre ce qu’est un appareil photos numérique (APN)

 

Vidéo n° 2 : Les différents types d’appareil photos

 

Le type d’appareil disposant d’un miroir et d’un pentaprisme est :

1.     Le bridge

2.     Le reflex

3.     L’hybride.

 

Ce sont des appareils à visée électronique :

1.     Les bridges

2.     Les reflex

3.     Les hybrides

4.     Les compacts

5.     Les smartphones.

 

Ces appareils ont des objectifs interchangeables.

1.     Les bridges

2.     Les reflex

3.     Les hybrides

4.     Les compacts

 

L’appareil hybride est plus petit que le bridge.

       VRAI

      FAUX

 

Vidéo n° 3 : L’importance de la taille du capteur

 

Ce qui est le plus important pour des photos de qualité.

1.     C’est le nombre de pixels

2.     C’est la taille du capteur.

3.     La taille des pixels sur le capteur.

 

La pellicule argentique est l’ancêtre du capteur numérique.

       VRAI

      FAUX

 

Un capteur numérique plein format :

1.     Est aussi appelé « full frame »

2.     Est de taille 24 x 36 mm

3.     Est de taille 34 x 26 mm

4.     Est aussi appelé APS-C

 

Un capteur plus grand permet :

1.     Une meilleure gestion de la profondeur de champs

2.     Des appareils plus légers

3.     Une meilleure gestion de la lumière

4.     Des agrandissements sans perte de qualité

 

 

Vidéo n° 4 : Les objectifs et les focales

 

Il existe 2 grandes familles d’objectifs

1.     Les zooms

2.     Les autofocus

3.     Les focales fixes

4.     Les focales courtes

 

On trouve plusieurs inscriptions sur un objectif :

1.     La taille du capteur

2.     La plage focale

3.     L’ouverture focale

4.     L’ouverture du diaphragme

5.     Le diamètre de l’objectif

 

Avec une focale courte :

1.     On a un grand angle

2.     On a un angle très petit

3.     On peut faire des portraits

4.     On peut faire des photos de paysages

 

Autofocus signifie :

1.     Mise au point automatique

2.     Mise au point manuelle

3.     Choix de focale automatique

 

 

Module 2 : le réglage de la lumière

 

Vidéo n° 6 : La vitesse d’obturation

 

La vitesse d’obturation :

1.     Permet de gérer la quantité de lumière qui entre dans le capteur

2.     S’exprime en secondes

3.     S’exprime en DIAPH

4.     Permet de figer ou fluidifier le mouvement.

5.     Permet de gérer la profondeur de champ

 

La notion de quantité de lumière qui tape le capteur :

1.     S’exprime en secondes

2.     S’exprime en STOP

3.     S’exprime en DIAPH

 

Une vitesse d’obturation de 1/1000ème de secondes permet de :

1.     Figer le mouvement

2.     Fluidifier le mouvement

3.     Faire entrer beaucoup de lumière sur le capteur

4.     Faire entrer très peu de lumière sur le capteur.

 

La règle du 1 pour 1 signifie que :

1.     La vitesse la plus rapide que je peux utiliser est égale au chiffre de ma focale.

2.     La vitesse la plus lente que je peux utiliser est égale au chiffre de ma focale.

 

L’utilisation d’un stabilisateur permet de gagner jusqu’à 2 STOP de lumière.

       VRAI

      FAUX

 

Vidéo n° 7 : L’ouverture du diaphragme

 

L’ouverture du diaphragme :

1.     Permet de gérer la quantité de lumière qui entre dans le capteur

2.     S’exprime en DIAPH

3.     Permet de figer ou fluidifier le mouvement.

4.     Permet de gérer la profondeur de champ

 

L’ouverture du diaphragme est inversement proportionnelle au chiffre qui l’exprime.

       VRAI

      FAUX

 

La profondeur de champ est :

1.     La zone de netteté autour du sujet

2.     La distance entre le sujet et son arrière-plan

3.     La distance entre le photographe et son sujet.

 

Une faible profondeur de champ est plutôt utilisée pour des paysages.

       VRAI

      FAUX

 

Passant d’un réglage f 2 à f 2.8 :

1.     On divise par 2 la quantité de lumière qui entre dans le capteur

2.     On multiplie par 2 la quantité de lumière qui entre dans le capteur

 

 

Vidéo n° 8 : La sensibilité ISO

 

Plus on augmente le nombre d’ISO, plus on augmente la sensibilité du capteur à la lumière.

       VRAI

      FAUX

 

Le bruit numérique correspond :

1.     A une dégradation de la qualité de la photo

2.     Peut apparaître avec l’augmentation du nombre d’ISO

3.     Peut apparaitre avec une sensibilité ISO très basse.

 

Avec un appareil d’entrée de gamme, on peut, sans diminuer la qualité de l’image, aller à :

1.     200/400 ISO

2.     400/800 ISO

3.     800/1600 ISO

4.     1600/3200 ISO

 

Vidéo n° 9 : Le lien étroit entre ces 3 réglages

 

Les 3 modes de réglage de la lumière :

1.      Ont une unité de mesure commune

2.      Sont interdépendants

3.      Sont indépendants les uns des autres

4.      Sont spécifiques à chaque type d’appareil photos

 

 

Module 3 : Les autres paramètres à régler

 

Vidéo 10 : La balance des blancs

 

La balance des blancs s’exprime en :

1.     DIAPH

2.     K Withe

3.     Kelvin

4.     ISO

 

La lumière blanche c’est :

1.     9200 K

2.     5600 K

3.     2300 K

 

Plus l’unité de mesure est élevée, plus la lumière est froide, et donc bleutée.

       VRAI

      FAUX

 

Sur la plupart des appareils, excepté les appareils professionnels, le réglage automatique est déconseillé.

       VRAI

      FAUX

 

 

Vidéo 11 : L’autofocus

 

L’autofocus est :

1.     Le réglage du zoom

2.     La qualité de la mise au point

3.     Le réglage de la netteté d’arrière-plan

 

En photographie le mode autofocus automatique est généralement performant.

       VRAI

      FAUX

 

Si votre sujet est mobile, choisissez le mode :

1.     One shot

2.     AI SERVO

3.     Demi pression

 

 

Vidéo 12 : Le format jpeg et RAW

 

Les formats d’enregistrement d’une photo sont :

1.     JPEG

2.     RTF

3.     RAW

4.     PDF

 

 

 

Module 4 : Utiliser les modes « programmés » de votre APN

 

Vidéo 13 : Les 3 modes de réglages à utiliser

 

Les modes de réglages à prioriser :

1.     Manuel

2.     Automatique

3.     Priorité vitesse

4.     Priorité ouverture

5.     Priorité ISO

 

 

Vidéo 14 : Le mode Tv ou priorité à la vitesse

 

 

Quand on choisit une priorité vitesse, l’objectif est de :

1.     Maitriser la profondeur de champ

2.     De figer ou fluidifier le mouvement

3.     D’avoir plus de lumière sur le capteur.

 

Ce type de réglage peut être utilisé pour :

1.     Du sport

2.     Des paysages

3.     Des animaux en mouvement

4.     Des portraits

 

 

Vidéo 15 : Le mode Av ou priorité à l’ouverture

 

Quand on choisit une priorité ouverture, l’objectif est de :

1.     Maitriser la profondeur de champ

2.     De figer ou fluidifier le mouvement

3.     D’avoir plus de lumière sur le capteur.

 

Ce type de réglage peut être utilisé pour :

1.     Du sport

2.     Des paysages

3.     Des animaux en mouvement

4.     Des portraits

 

 

Module 5 : Les bases de la composition de l’image

 

Vidéo 17 : Les bases de la composition de l’image

 

Les bonnes règles pour de belles photos :

1.     Utiliser les lignes de forces pour positionner son sujet

2.     Toujours centrer le sujet principal

3.     Ecarter les objets superflus autour du sujet principal

4.     Séparer la photos en 2 lignes verticales et 2 lignes horizontales

5.     Toujours prioriser la lumière

 

 

1 avis pour Améliorer la qualité des photos de sa ferme

  1. dorine.jolly@gmail.com

    Formation enrichissante qui permet d’acquérir des bases pour devenir autonome dans la prise de photos. Super !

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *