La comptabilité agricole… pour tous !

24.92 HT

La comptabilité est souvent confondue avec la gestion d’exploitation : si la saisie de la comptabilité peut être déléguée à un prestataire extérieur, l’analyse des chiffres qui en est issue doit être maîtrisée par l’agriculteur chef d’entreprise. Et pour bien gérer, mieux vaut comprendre de quoi est constituée une comptabilité !


14 vidéos – 50 mn

Catégorie : Étiquette :

Sommaire

1 – Introduction : la comptabilité, c’est quoi ?

2 – Classe 1 : les comptes de capitaux

3 – Classe 2 : Les comptes d’immobilisation

4 – Classe 3 : Les comptes de stocks

5 – Classe 4 : Les comptes de tiers

6 – Classe 5 : Les comptes de trésorerie

7 – Classe 6 : les comptes de charge

8 – Classe 7 : les comptes de produits

9 – Le bilan

10 – Le bilan : exemple chiffré en société

11 – Le bilan : exemple chiffré en exploitation individuelle

12 – Le compte de résultat au travers des SIG

13 – Le compte de résultat : exemple en société

14 – Le compte de résultat : exemple en exploitation individuelle

A qui s'adresse la formation ?

Public

  1. Agriculteurs qui souhaitent mieux comprendre leur comptabilité
  2. Porteurs de projet d’installation qui veulent revoir les notions apprises à l’école
  3. Élèves de l’enseignement agricole

Pré-requis

  • Aucun pré-requis n’est nécessaire.

Objectifs

  • Comprendre les 7 classes et comptes de la comptabilité agricole
  • Savoir constituer un bilan
  • Savoir constituer un compte de résultat
  • Connaître les principaux Soldes Intermédiaires de Gestion

L'auteur

Un comptable à l’écoute des agriculteurs

Emmanuel BRUNO
Emmanuel BRUNO

Après un BTS comptabilité gestion, Emmanuel BRUNO obtient le DECF (Diplôme d’Etudes Comptables et Financières). A cette époque, le milieu agricole lui est totalement inconnu, mais, fils de commerçant, il connait déjà bien les petites entreprises familiales. Professionnellement, il fera un court passage dans la comptabilité immobilière, mais c’est dans le secteur agricole qu’il fait l’essentiel de sa carrière. Si c’est le hasard qui l’a amené à exercer dans des centres comptables agricoles, c’est plutôt la qualité des relations qu’il entretient avec ses clients, agriculteurs et viticulteurs, qui le feront rester.

Depuis 20 ans, Emmanuel BRUNO a œuvré pour aider les agriculteurs à améliorer les performances de leurs entreprises, en étant à l’écoute de leurs problématiques et de toutes leurs idées permettant de faire évoluer favorablement l’exploitation. Ne connaissant rien à l’agriculture au départ, tout juste la différence entre une vache laitière et une vache allaitante, il apportait un autre regard, sans idées préconçues, ni recettes toutes faites. Il a appris l’agriculture en échangeant avec ses clients. Dans cette relation, il pouvait leur apporter quelque chose parce qu’eux-mêmes lui apportaient en retour, « je n’étais pas le sauveur des exploitations, mais je trouvais une grande satisfaction dans leurs réussites et dans l’évolution de leurs entreprises ».

20 années au service de l’agriculture

Responsable d’une antenne sur le secteur chalonnais, il est amené à travailler sur tous types de productions et particulièrement sur les entreprises viticoles. Il deviendra le référent pour les installations viticoles du centre comptable. Par ses compétences relationnelles, il deviendra aussi très vite un partenaire indispensable des organismes sociaux dans l’accompagnement des exploitants les plus en difficultés.

Aujourd’hui, il a mis son expérience au service d’une des principales caves coopératives viticoles de Bourgogne. En charge du pilotage de l’entreprise sur ses aspects administratifs, juridiques, comptables, fiscaux et financiers, son but est d’améliorer la rémunération des coopérateurs en optimisant la gestion de l’entreprise.

La comptabilité, un langage commun à toutes les entreprises.

Emmanuel BRUNO sait nous expliquer la comptabilité, matière un peu austère pour beaucoup d’entre nous, de manière simple et concrète. Parce qu’on « emploi pas des termes si on ne les comprend pas », et parce qu’on ne peut pas gérer une entreprise sans maîtriser ses chiffres, il vous aidera à traduire un langage et des chiffres, en outils concrets. La comptabilité n’est ni plus ni moins qu’une méthode de rangement, avec des règles de classements communes à toutes les entreprises et tous les secteurs d’activités. En maîtriser les codes, c’est pouvoir échanger avec ses partenaires (son comptable, son banquier …) dans une relation plus équilibrée et fructueuse.

Retrouvez les formations en vidéo d'Emmanuel BRUNO

La comptabilité agricole pour tous !

Testez vos connaissances

La comptabilité agricole pour tous

 

Module 1 : LES CLASSES

 

Vidéo N°1 : Introduction

 

La comptabilité est :

1.     Une méthode d’analyse de l’activité d’une entreprise

2.     Une méthode de classement des flux de l’activité

3.     Une norme qui permet une interprétation par tous

 

Les 2 principaux documents issus d’une comptabilité sont :

1.     Le tableau d’amortissement

2.     Le bilan

3.     Le compte de résultat

4.     Le tableau de prêts.

 

Tous les flux d’une entreprise sont classés en :

1.     Classes et comptes

2.     5 classes et 15 comptes

3.     7 classes

4.     7 comptes

 

 

Vidéo N°2 : Classe 1 : les comptes de capitaux

 

Les comptes de capitaux transcrivent :

1.     L’endettement de l’entreprise

2.     La richesse nette de l’entreprise

3.     Le volume d’activité de l’entreprise

 

Le capital social est inscrit au compte :

1.     108

2.     101

3.     160

 

Le capital social en entreprise individuelle comprend :

1.     Les prélèvements privés

2.     Les emprunts long terme

3.     Les apports

4.     Les bénéfices

5.     Les pertes

 

Les prélèvements effectués par l’exploitant individuel pour ses besoins privés sont au compte :

1.     108

2.     101

3.     120

 

On trouve les comptes de la classe 1 à l’actif du bilan.

       VRAI

      FAUX

 

Vidéo N°3 : Classe 2 : Comptes d’immobilisations

 

Les biens incorporels ne font pas partie des comptes d’immobilisations

       VRAI

      FAUX

 

Dans le compte 210, on peut trouver :

1.     Tous les terrains exploités

2.     Le cheptel reproducteur

3.     Le matériel en propriété

4.     Les droits à produire

 

On procède à un amortissement pour :

1.     Défiscaliser un bien

2.     Constater l’usure d’un bien

3.     Constater le prêt ayant financé ce bien.

 

On retrouve les comptes de la classe 2 à l’actif du bilan

       VRAI

      FAUX

 

L’ensemble des comptes de la classe 2 représentent la valeur de l’outil de travail

       VRAI

      FAUX

 

Vidéo N°4 : Classe 3 : Comptes de stocks

 

Les engrais et semences se trouvent dans les comptes :

1.     300

2.     310

3.     340

4.     370

 

Dans les comptes 310 on peut trouver :

1.     Des semences achetées et non utilisées

2.     Des vaches laitières

3.     Des jeunes bovins

4.     De la paille

 

Des céréales en attente de vente se trouvent dans les comptes :

1.     300

2.     310

3.     340

4.     370

 

Ces comptes ne sont utilisés qu’un fois par an lors de l’inventaire.

       VRAI

      FAUX

 

Vidéo N°5 : Classe 4 : Les comptes de tiers

 

Les comptes de tiers sont inscrits HT dans les comptes de la classe 4.

        VRAI

      FAUX

 

Les dettes fournisseurs se retrouvent aux comptes commençant par :

1.     42

2.     40

3.     43

 

Les comptes de régularisation concernent des actions réalisées dans l’année mais non facturées.

       VRAI

      FAUX

 

Les comptes courants d’associés sont au compte :

1.     430

2.     450

3.     460

 

Si les prélèvements d’un associé sont supérieurs à ce qui lui est dû :

1.     L’associé doit de l’argent à la société

2.     La société doit de l’argent à l’associé

3.     Le compte courant de l’associé est débiteur

 

Un compte courant d’associé débiteur est :

1.     Un risque pour la société

2.     Une simple opération comptable

3.     Un abus de bien social

 

Vidéo N°6 : Classe 5 : Les comptes de trésorerie

 

Le compte 512 correspond :

1.     A de l’argent placé

2.     Au(x) compte(s) bancaire(s) de l’exploitation

3.     Aux prêts CT accordés par la banque

 

Un découvert autorisé est :

1.     Un droit à découvert automatique sur un compte bancaire

2.     Un accord conclu avec votre banquier

3.     Une autorisation de continuer à dépenser alors qu’il n’y a plus d’argent sur le compte

 

Un prêt bancaire à court terme (compte 519) est :

1.     Un prêt d’une durée inférieur à 6 mois

2.     Un prêt d’une durée inférieur à 12 mois

3.     Un prêt d’une durée inférieur à 2 ans

 

Au passif du bilan, on retrouve :

1.     Les prêts CT

2.     Les sommes dues à la banque

3.     Les placements

4.     Le solde positif du compte courant

 

Vidéo N°7 : Classe 6 : Les comptes de charges

 

Les comptes de charges traduisent :

1.     L’activité de l’entreprise côté recettes

2.     La situation financière de l’entreprise

3.     L’activité de l’entreprise côté dépenses

4.     La valeur des biens de l’entreprise

 

Au compte 604 on peut trouver :

1.     Des achats de carburant

2.     Des achats d’aliments

3.     L’achat d’un taureau

4.     La vente de jeunes bovins

5.     L’achat de poussins

6.     La vente de céréales

 

Au compte 62 … on peut trouver :

1.     Les honoraires comptables

2.     Un crédit-bail

3.     Les assurances

4.     Les frais postaux

5.     Les cotisations à la CUMA

 

Les impôts sur le revenu se trouvent au compte 630

       VRAI

      FAUX

 

Vidéo N°8 : Classe 7 : Les comptes de produits

 

Les comptes de la classe 7 sont le résultat de l’activité de l’exploitation.

      VRAI

      FAUX

 

Au compte 701 on peut trouver :

1.     Des ventes de vins

2.     Des ventes de raisins

3.     Des ventes de foin

4.     Des achats de céréales

 

Au compte 710 on peut trouver :

1.     Des agneaux de l’année non vendus

2.     Des prestations de services

3.     Du vin en attente de vente

4.     Du miel vendu dans l’année

 

Variation de stock :

1.     Stock de début d’exercice moins stock de fin d’exercice

2.     Stock de fin de fin d’exercice moins stock de début d’exercice

 

Les variations de stocks ne génèrent pas de trésorerie, donc ne génèrent pas de résultat.

      VRAI

      FAUX

 

 

Module 2 : LE BILAN

 

Vidéo N°9 : Le bilan

 

Le bilan représente :

1.     Le patrimoine de l’exploitant

2.     L’endettement de l’entreprise

3.     Une image de l’économie de l’entreprise à la date du bilan

4.     Le patrimoine professionnel de l’entreprise

 

On retrouve ce que l’entreprise possède au passif.

      VRAI

      FAUX

 

L’actif immobilisé représente :

1.     L’outil de travail

2.     Le fruit du travail

3.     Le résultat du travail

 

Les capitaux propres :

1.     Se trouvent à l’actif du bilan

2.     Correspondent au capital social dans le cas d’une société

3.     Permettent d’équilibrer le bilan

 

 

 

Module 3 : LE COMPTE DE RESULTAT

 

Vidéo N°12 : Le compte de résultat au travers des SIG

 

Les SIG sont :

1.     Les Soldes Indicateurs de Gestion

2.     Les Soldes Intermédiaires de Gestion

3.     Les Systèmes d’Informations Géographiques

 

La marge brute est :

1.     (Ventes + stocks) – charges de structures

2.      (Ventes + stocks) – charges opérationnelles

3.     (Ventes + stocks) – (charges opérationnelles + charges de structures)

 

L’EBE :

1.     Est l’indicateur de la richesse créée par l’activité durant l’année

2.     Comprends les événements exceptionnels de l’année

3.     Doit servir à rembourser les annuités

4.     Ne comprends pas les primes PAC

5.     Doit servir à constituer une réserve pour l’autofinancement et pour une marge de sécurité.

6.     Doit permettre d’assurer les prélèvements privés.

 

Un bon ratio EBE / Produit est :

1.     20/25 %

2.     40/45 %

3.     50/55 %

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.