Le raisin de table Bio : du choix variétal à la récolte

49.90 HT

Depuis le choix variétal jusqu’à la récolte, en passant par la plantation, les différents types de taille possible et les modes de conduite, sans oublier les techniques de protection de la vigne contre maladies et ravageurs, cette série de vidéos vous donnera toutes les clés nécessaires à la création d’un atelier de production de raisins de table en agriculture biologique.


30 vidéos – 3h00

Catégories : , Étiquette :

Sommaire

Module 1 : Taille de la vigne

  • Introduction – la taille de la vigne
  • Les différents types de taille
  • Taille douce non mutilante
  • Les actions curatives

Module 2 : modes de conduite

  • Introduction – choix du mode de conduite
  • Le plan vertical
  • La lyre
  • Le gable
  • Le T bord
  • Comparaison entre les différents modes de conduite

Module 3 : Fertilité des sols

  • Introduction sur la fertilité des sols
  • Travail et non travail du sol
  • Irrigation du raisin de table

Module 4 : Travaux du vignoble

  • Introduction – la protection du vignoble
  • Les maladies fongiques
  • Les ravageurs
  • Les PNPP – Préparations Naturelles Peu Préoccupantes
  • Spécificité de la conduite sous tunnel
  • Calendrier annuel des travaux

Module 5 : Choix des plants

  • Choix du porte-greffe
  • Choix des variétés
  • Les avis des producteurs du 82
  • Trouver un pépiniériste

Module 6 : Plantation

  • La préparation du sol avant plantation
  • Les plantations
  • Coût et investissement
  • La taille de formation

Module 7 : Récolte et commercialisation

  • Récolte et conservation3 min
  • Temps de travaux3 min
  • Résultats économiques

 

A qui s'adresse la formation ?

Public

  1. Maraichers, arboriculteurs ou viticulteurs souhaitant se diversifier
  2. Porteurs de projets d’installation en circuit court

Pré-requis

  • Aucun pré-requis n’est nécessaire

Objectifs

  • Savoir adapter la taille de la vigne aux variétés de raisins de table
  • Connaître les modes de conduite spécifiques aux raisins de table
  • Connaître les travaux à mettre en œuvre pour protéger la vigne des agresseurs et maladies
  • Savoir choisir le porte-greffe et les variétés
  • Connaître les différentes étapes de la plantation
  • Avoir un ordre de grandeur du temps de travail nécessaire et de la rentabilité d’un atelier raisins de table

L'auteur

Ingénieur du végétal

C’est avec un diplôme d’ingénieur en horticulture, spécialisation protection des végétaux, obtenu en 2000 à Angers, qu’Arnaud FURET commence son activité professionnelle. Formation qui sera très vite complétée par des expériences très diverses, dont les maîtres mots peuvent être expérimentation et terrain. Son stage de fin d’étude l’amène à travailler sur l’expérimentation et l’homologation du premier « vaccin » naturel pour les plantes. Il apprendra la pratique de terrain par de nombreux emplois saisonniers dans les secteurs de l’arboriculture et surtout de la viticulture, en Anjou d’abord, puis dans les vignobles de Savoie-Bugey-Dauphiné. C’est dans le Var, qu’Arnaud FURET occupera son premier poste de conseiller viticole, au sein du pôle viticole et œnologique de la Chambre d’agriculture. Elargissant ainsi ses connaissances à d’autres terroirs et contextes pédoclimatiques. Arrivé en Rhône Alpes, il continue de multiplier les expériences dans le secteur viticole, comme prospecteur contre la flavescence dorée, technico-commercial, formateur viticulture - œnologie au CFPPA de Belley, ou animateur de l’association «* Renouveau des Coteaux du Gier* ». Diversifiant les publics, il sera également professeur d’horticulture en BEPA au lycée Agricole de la Motte-Servolex. Après un nouveau passage en Chambre d’agriculture comme conseiller viticole, Arnaud FURET intègre en 2010 l’équipe de l’ADABio (Association pour le Développement de l’Agriculture Biologique Ain, Isère, Savoie et Haute Savoie).

11 ans au service de l’agriculture Bio en Rhône Alpes

Pendant ces 11 années au sein de l’ADABio, ses missions et compétences vont être amenées à s’élargir. Conseiller en viticulture bio principalement, Arnaud FURET sera aussi le référent de l’ADABio pour l’arboriculture, le maraîchage, les petits fruits, les PPAM et le houblon. Il sera par ailleurs l’organisateur de la foire Bio des Savoies. Durant ces années, il mènera de nombreuses expérimentations dans le cadre de programmes nationaux, notamment sur les alternatives au cuivre dans le traitement du mildiou et du black rot, par exemple avec l’utilisation de préparations à base de plantes, ou des infradoses de sucre. Expérimentations qu’il ne se contente pas de faire chez les autres, puisque pendant 3 ans il cultive, après les avoir convertis en bio, 34 ares de vignes qu’il vinifie. Double activité à laquelle il mettra fin pour surcharge de travail ! Mais ce super actif démarrera bientôt une nouvelle double activité comme journaliste agricole indépendant. Il écrit régulièrement des articles techniques pour les revues Vitis Bio et Biofil.

Viti Vidi Vini

En 2021, Arnaud FURET créé Viti-Vidi-Vini, une entreprise d’expertise et de formation en viticulture biologique. Une grande part de ce qu’il a appris, Arnaud FURET «* l’a appris au contact des vignerons* ». Aujourd’hui, s’il propose de nombreuses formations et interventions tant sur des stratégies de protection du vignoble, de la taille douce, des méthodes pour se passer de désherbants ou pour diminuer l’usage du cuivre, Arnaud FURET n’arrive jamais en position de sachant, il reste ouvert à tous public : viticulteurs, arboriculteurs, maraîchers … en agriculture biologique, en conversion ou en conventionnel. Si l’objectif est bien d’aller vers des modes de productions plus responsables et moins invasifs, à chacun sa méthode et son rythme.

Testez vos connaissances

Le raisin de table bio : du choix variétal à la recolte

 

Module 1 : Taille de la vigne

 

Vidéo : Introduction : la taille de la vigne

La vigne est :

1.       Une liane

2.       Un arbuste

3.       Un arbre

 

La vigne fait partie de la famille des :

1.       Vinacées

2.       Vitacées

3.       Vitis

 

Quels sont les moyens de luttes contre le phylloxéra ?

1.       L’hybridation entre différentes espèces de Vitis

2.       Un traitement insecticide obligatoire

3.       Le greffage de vitis vinifera sur des portes greffes américains et asiatiques.

 

Quels sont les principaux objectifs de la taille de la vigne ?

1.       Avoir une production de raisins en qualité et quantité voulue

2.       Avoir une meilleure production de feuilles

3.       Pérenniser le cep

4.       Avoir un meilleur état sanitaire de la vigne

5.       Adapter la vigne à la mécanisation des tâches.

 

La taille Guyot est une taille :

1.       Courte

2.       Longue

 

La taille en cordon de Royat est une taille :

1.       Courte

2.       Longue

 

Les gourmands sont :

1.       Les sarments de l’année partant d’une baguette

2.       Des sarments de l’année partant du tronc

 

Les baguettes portent :

1.       Des gourmands

2.       Des coursons

3.       Des sarments

4.       Des entre-cœurs.

 

Le principe de la taille consiste à conduire la liane en arbuste.

        VRAI

        FAUX

 

Les bois fructifères sont des bois :

1.       De 2 ans

2.       De l’année en cours issus de bois de 2 ans

3.       De l’année en cours issus de vieux bois

 

A chaque coupe sur le bois de vigne se forme :

1.       Un bourrelet de dessèchement

2.       Un cône de dessèchement

3.       Un cône de dissection

 

 

Vidéo : Les différents types de taille

 

Quel type de taille est plus adapté aux cépages productifs ?

1.       Gobelet

2.       Cordon de Royat

3.       Guyot

4.       Guyot Poussard

 

Quel type de taille est plus adapté aux régions gélives ?

1.       Gobelet

2.       Cordon de Royat

3.       Guyot

4.       Guyot Poussard

 

Vidéo : Taille douce non mutilante

 

Un cône de dessèchement est :

1.       Une portion de bois mort dans le cep suite à une plaie de taille

2.       Un courson mort suite à une plaie de taille

3.       Une portion de sol asséché au pied du plant de vigne.

 

Les facteurs qui influent sur l’importance du cône de dessèchement :

1.       L’âge du bois

2.       Le diamètre de la plaie

3.       Le diamètre des vaisseaux sectionnés

4.       Le type de matériel utilisé

5.       La faiblesse du cep

6.       La vigueur du cep

 

L’utilisation de sécateurs assistés (électriques ou pneumatiques) sont à l’origine de la multiplication des plaies de taille mutilantes.

        VRAI

        FAUX

 

La multiplication des nécroses du bois dues aux plaies de taille sur un cep :

1.       Perturbent les flux de sève

2.       Affaiblissent les réserves de la plante

3.       Provoquent la mort du cep par apoplexie

4.       Rendent la taille de plus en plus complexe

 

Pour équilibrer la taille d’un cep de vigne, il faut :

1.       Garder courson et baguette toujours du même coté

2.       Garder un courson du côté opposé à la baguette et alterner d’une année sur l’autre

3.       Garder un gourmand du côté opposé à la baguette

 

Sur du bois d’un an, laisser un chicot sur un sarment lors de la taille :

1.       Risque de provoquer des dégâts à l’intérieur du cep

2.       Demandera plus de travail au printemps, à l’ébourgeonnage.

3.       Pénalisera la durabilité de la vigne sur le long terme.

 

Sur du bois de 2 ans ou plus, il est préférable :

1.       De ne pas laisser de chicot

2.       De laisser un chicot d’une longueur au moins égale au diamètre de la coupe

3.       De laisser un chicot d’une longueur au maximum égale au diamètre de la coupe

 

 

Vidéo : Les actions curatives

 

Les actions curatives possibles sur vignes en place, en cas de maladies du bois sont :

1.       Le recépage sur des parcelles assez jeune

2.       Le regreffage à réaliser au printemps

3.       Le regreffage à réaliser à l’automne

4.       Le curetage, qui consiste à supprimer l’amadou

5.       Le curetage, qui consiste à supprimer le bois sec et dur.

 

 

Module 2 :  Modes de conduites

 

Vidéo : le plan vertical

Le plan vertical est le mode de conduite le plus rependu.

        VRAI

        FAUX

Le fil porteur doit être positionné assez haut, afin de :

1.       Faciliter le travail

2.       Améliorer la photosynthèse

3.       Limiter les risques de gel

4.       Limiter la prédation

 

Vidéo : la lyre

La conduite en lyre consiste à :

1.       Conduire un pied de vigne sur 2 plans.

2.       Conduire un pied de vigne sur 2 faces

3.       Conduire un pied de vigne sur 3 plans.

 

Vidéo : le gable

Le gable est un mode de conduite :

1.       Très ancien

2.       Innovant et encore expérimental

3.       Peu coûteux mais moyennement productif

4.       Coûteux mais très productif

 

Vidéo : comparaison entre les différents modes de conduites

Les modes de conduites conseillés en diversification sont :

1.       Le plan vertical

2.       La lyre

3.       Le gable

4.       Le T-Bord

 

Module 3 :  fertilité des sols

 

Vidéo : introduction sur la fertilité des sols

 

Les effets du travail du sol sont :

1.       La maitrise de l’herbe et la diminution de la concurrence

2.       La maitrise des écoulements d’eau

3.       L’aération du sol

4.       La relance de l’activité des microorganismes

 

En vigne, les carences les plus fréquentes sont :

1.       Des carences en azote

2.       Des carences en phosphore (P)

3.       Des carences en potassium (K)

4.       Des carences en magnésium (Mg)

 

Vidéo : travail et non travail du sol

 

En raisin de table on privilégiera :

1.       Le travail du sol en inter-rangs et sous le rang

2.       L’enherbement en inter-rangs et le travail du sol sous le rang

3.       L’enherbement en inter-rangs et sous le rang

 

Sur de petits ateliers de raisin de table on privilégiera :

1.       Le paillage.

2.       L’utilisation de petits tracteurs plus légers

3.       La gestion animale

 

Vidéo : irrigation du raisin de table

 

En raisin de table, l’irrigation n’est pas nécessaire pour une bonne production

        VRAI

        FAUX

Trop d’irrigation peut provoquer :

1.       Un manque d’arôme et de coloration des raisins

2.       Emballement de la végétation

3.       Perte de végétation

4.       Problèmes phytosanitaires

5.       Moins bonne conservation des baies

6.       Défaut d’aoûtement

7.       Risques de dessèchement de la rafle sur certaines variétés

 

 

Module 4 :  travaux du vignoble

 

Vidéo : intro : la protection du vignoble

 

La prévention des maladies de la vigne consiste à :

1.       Favoriser la vigueur de la vigne

2.       Maitriser la vigueur de la vigne

3.       Aérer les grappes

4.       Préserver la faune auxiliaire et la biodiversité

 

Le risque maximal en termes de maladies est :

1.       Au moment de la floraison

2.       Au moment de la nouaison

3.       Au moment de la véraison

 

Vidéo : Les maladies fongiques

 

Les principales maladies fongiques de la vigne sont :

1.       Le mildiou

2.       Le court-noué

3.       Le Black Rot

4.       L’oïdium

5.       La flavescence dorée

Le court-noué est un virus

 

En agriculture biologique, le traitement du mildiou est :

1.       Le soufre

2.       Le cuivre

Le mélange cuivre-souffre apporte en général une amélioration de l’efficacité

 

Les doses maximums autorisées pour le cuivre sont :

1.       4 kg /ha/an

2.       10 kg/ha/an

3.       28 kg/ha pour 7 ans

4.       28 kg / ha pour 3 ans

 

Le traitement au cuivre contre le mildiou doit se faire :

1.       Au plus tôt après la pluie

2.       Après chaque pluie de 20 mm

3.       Au plus proche de la pluie annoncée

 

Le traitement préventif contre l’oïdium est :

1.       Traitement cuivre tous les 15 jours à partir du stade 10 feuilles étalées

2.       Traitement soufre tous les 15 jours à partir du stade 10 feuilles étalées

3.       Traitement soufre après chaque pluie à partir du stade 10 feuilles étalées

 

Aérer le feuillage est un bon traitement prophylactique contre le Black Rot

        VRAI

        FAUX

 

Vidéo : Les ravageurs

 

Les acariens sont les principaux ravageurs de la vigne.

        VRAI

        FAUX

 

Les insectes ravageurs de la vigne sont :

1.       L’erinose

2.       La tordeuse de la vigne

3.       La cicadelle verte

4.       La cicadelle de la flavescence dorée

5.       La drosophile

 

La flavescence dorée est une maladie :

1.       Transmise par la cicadelle

2.       Qui peut être gérée par des produits naturelles

3.       De lutte obligatoire

4.       Qui doit être traité par un seul produit homologué, non sélectif.

 

Le traitement contre la flavescence dorée doit :

1.       Être appliqué en mélange avec le cuivre ou le soufre

2.       Être appliqué le soir afin que les abeilles soient rentrées dans les ruches

3.       Être appliqué séparément des autres produits (soufre, cuivre).

 

Elle est aussi appelée « mouche de la cerise », c’est :

1.       La cicadelle

2.       La drosophile suzukki

3.       La cochylis

 

Vidéo : les PNPP

Les PNPP sont :

1.       Les Plantes Naturelles Particulièrement Pertinentes

2.       Les Préparations Naturelles Peu Préoccupantes

3.       Les Préparations Naturelles Possibles et Pertinentes

 

Les SNUB sont :

1.       Les Substances Naturelles à Utilisation Bio-stimulantes

2.       Les Substances Naturelles à Utilisation Biocide

3.       Les Substances Naturelles à Utilisation Biologique

 

Les préparations de plantes les plus connues et utilisées sur la vigne sont :

1.       L’ortie

2.       La prêle

3.       La bourache

4.       La reine des près

5.       La bourdaine

6.       Le calendula

 

Vidéo : spécificité de la conduite sous tunnel

 

En conduite sous tunnel, bien gérée, on évite les problèmes de :

1.       Mildiou

2.       Black Rot

3.       Oïdium

 

La conduite sous tunnel est très favorable au développement :

1.       Du mildiou

2.       Du black Rot

3.       De l’oïdium

 

Module 5 : choix des plants

 

Vidéo : choix du porte-greffe

 

Les principaux critères de choix d’un porte-greffe sont :

1.       La résistance à la sécheresse

2.       La résistance à l’humidité

3.       La résistance au calcaire actif

4.       L’adaptation au type de sol

5.       La vigueur conférée

 

Indice de pouvoir chlorosant (IPC) indique :

1.       La résistance à certains seuils de magnésium

2.       La capacité à assimiler le magnésium

3.       La résistance à certains seuils de calcaire actif

 

Les porte-greffes qui assimilent mal le magnésium peuvent provoquer :

1.       Le développement des maladies du bois

2.       Le dessèchement de la rafle

3.       Une forte sensibilité à la sécheresse

 

Vidéo : choix des variétés

 

Qu’est-ce qu’une variété dite « apyrène » ?

1.       Une variété de raisin résistante au mildiou

2.       Une variété de raisin à récolte précoce

3.       Une variété de raisin sans pépins

 

En diversifiant les variétés, les récoltes de raisins de table peuvent aller :

1.       De début août à début octobre

2.       De fin août à fin septembre

3.       De fin juillet à fin octobre.

 

Certaines variétés de raisins, à usage mixte (de cuve ou de table), sont soumis à déclaration aux douanes lors de la plantation.

        VRAI

        FAUX

 

Module 6 : plantation

 

Vidéo : la préparation du sol avant plantation

 

En cas de plantation sur friche ou bois, il faut prévoir le défrichage :

1.       1 an à l’avance

2.       2 ans à l’avance

3.       3 ans à l’avance

 

La période de plantation la plus pertinente pour une bonne reprise des plans est :

1.       Avril-juin

2.       Automne

3.       Février-mars

 

Vidéo : les plantations

 

La première chose à faire avant de planter ses plants est de :

1.       Faire un traitement des plans à l’eau chaude

2.       Vérifier la qualité des greffes

3.       Entreposer les plants dans un lieu frais pendant quelques jours.

 

La fumure du sol avant plantation doit se faire :

1.       Avec des produits pauvres en azote

2.       Avec des produits riches en carbone

3.       Avec des produits riches en azote

4.       Avec des produits pauvres en carbone

 

Vidéo : la taille de formation

 

L’objectif principale objectifs à avoir dès la première année de taille, et toutes les suivantes est :

1.       Alterner courson et baguette

2.       Eviter les plaies de taille rase dans le cep

3.       Adapter le nombre d’yeux à la vigueur

4.       Monter le tronc le plus droit possible

 

En taille de formation, monter le tronc le plus droit possible est un objectif :

1.       Dès 1ère année

2.       De la 2ème année

3.       De la 3ème année

4.       De la 4ème année

 

En taille de formation, le positionnement courson / baguette à la bonne hauteur :

5.       A lieu en 1ère année

6.       A lieu en 2ème année

7.       A lieu en 3ème année

8.       A lieu en 4ème année

 

 

Module 7 : récolte et commercialisation

 

Vidéo : récolte et conservation

 

En raisin de table la récolte est obligatoirement manuelle.

        VRAI

        FAUX

 

Un stockage temporaire du raisin récolté, en zone tampon est possible :

1.       Pendant 24 h à 10/12 °

2.       Pendant 2 à 3 jours à 6/8°

3.       Pendant 6 à 8 jours à 2/3°

 

Le stockage en zone tampon est préférable à une vente directement après récolte.

        VRAI

        FAUX

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le raisin de table Bio : du choix variétal à la récolte”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *