S’initier à l’homéopathie en élevage

29.90 TTC

Savez-vous vraiment ce qu’est l’homéopathie uniciste et comment elle fonctionne ?

Au delà des idées reçus, Patrice ROUCHOSSE, docteur vétérinaire et homéopathe depuis plus de 20 ans, apporte un peu de rationalité dans l’apprentissage de l’utilisation des médicaments homéopathiques !

Catégorie : Étiquette :

Présentation

 

 A l’heure de l’augmentation forte des problèmes d’antibiorésistances, et d’une demande croissante des consommateurs pour des produits toujours plus sain, les médecines alternatives d’élevage ont une vrai place à prendre et parmi celle-ci, il y a l’homéopathie.

Cette médecine qui paraît simple et anodine, demande en réalité des connaissances précises pour être très performante.

Dans cette série de vidéos, nous verrons ensemble ce qu’est l’homéopathie et nous évacuerons également quelques idées reçues, malheureusement encore très présentes.

Ainsi, dans le 1er module, je vous expliquerai quels sont les grands principes de l’homéopathie.

Puis dans un 2nd module, je vous expliquerai les 3 étapes pour trouver le bon remède homéopathique, celui qui sera efficace.

Et enfin, dans le 3ème module, nous ferons une mise en pratique à partir de quelques cas cliniques vécus.

Je suis Patrice ROUCHOSSE, vétérinaire et homéopathe depuis plus de 20 ans.

Dans mon cabinet en Ardèche, j’accompagne et je conseil les éleveurs dans leurs pratiques quotidiennes.

Et j’anime aussi de nombreuses formations en homéopathie à travers la France, dans le but de rendre les éleveurs plus autonomes grâce à elle et faire connaître cette médecine.

 

Sommaire

 20 vidéos – 1h14 de formation

Module 1 : Qu’est-ce que l’homéopathie ?

1 – Introduction

2 – Les idées reçues

3 – La fabrication des remèdes homéopathiques

4 – Comment agit l’homéopathie ?

5 – Les 6 grands principes de l’homéopathie : introduction

6 – Principe N°1 : La loi de similitude

7 – Principe N°2 : L’expérimentation sur l’homme sain

8 – Principe N°3 : L’individualisation du malade

9 – Principe N°4 : Une médecine holistique

10 – Principe N°5 : le remède unique

11 – Principe N°6 : Dose infinitésimale et dynamisation

12 – Le vitalisme

Module 2 : Les 3 étapes

13 – Les 3 étapes : introduction

14 – Etape N°1 : L’anamnèse

15 – Etape N°2  : La valorisation, hiérarchisation des symptômes et l’utilisation du répertoire

16 – Etape N°3 : Le contrôle dans les matières médicales

Module 3 : Mise en pratique avec 3 cas cliniques

17 – Cas clinique N°1 : La vache Tarine

18 – Cas clinique N°2 : Le bouc

19 – Cas clinique N°3 : Le troupeau de chèvres

20 – Conclusion

A qui s'adresse cette formation ?

Public

  1. Éleveurs, quelle que soit l’espèce
  2. Porteurs de projet d’installation en agriculture
  3. Élèves de l’enseignement agricole

Pré-requis

  • Aucun pré-requis n’est nécessaire.

Objectifs

  • Connaître les 6 grands principes qui fondent l’homéopathie
  • Savoir comment sont fabriqués les remèdes homéopathiques
  • Connaître les 3 étapes de la prescription de remèdes
  • Découvrir l’utilisation de l’homéopathie au travers de cas cliniques

L'auteur

Vétérinaire et homéopathe depuis 25 ans !

Vétérinaire, installé en Ardèche depuis 25 ans, Patrice ROUCHOSSÉ, pratique parallèlement l’allopathie et l’homéopathie, l’une ou l’autre selon la demande des éleveurs. Ils ne sont pas plus d’une trentaine de vétérinaires, en France, à pratiquer cette médecine exigeante et nécessitant des connaissances précises pour être efficace. A l’heure de l’antibiorésistance, et d’une pression réglementaire accrue sur les médicaments, les médecines alternatives d’élevage correspondent à une demande des éleveurs et de la société, parmi ces médecines il y a l’homéopathie.

La découverte de l’homéopathie

Fin des années 80, il est fraîchement diplômé de l’école vétérinaire, mais déçu de la façon dont est abordée la médecine. C’est alors à l’occasion d’un colloque à Grenoble, auquel il assiste par curiosité, que Patrice ROUCHOSSÉ découvre l’homéopathie. Il est impressionné par la rigueur de travail et de raisonnement. En homéopathie, chaque cas clinique est une histoire, l’approche de la maladie et de la guérison sont différentes et cette approche holistique correspond mieux à sa conception de la pratique de la médecine. Il se forme alors pendant 3 ans à l’homéopathie, puis c’est en Corse, auprès d’un vétérinaire homéopathe qu’il fait ses premières expériences du travail de terrain.

L’homéopathie, une médecine vieille de plusieurs siècles

Au IV-ème siècle avant JC, HIPPOCRATE, le père de la médecine dessinait déjà les contours de ce qui deviendrait l’homéopathie par le principe de guérison par les semblables. Mais c’est Samuel HAHNEMANN, médecin allemand de la fin du XVIII-ème siècle qui en formalise la démarche et la méthode en redécouvrant l’antique loi de similitude base de l’homéopathie moderne. Cette médecine, par certains aspects, proche des médecines traditionnelles orientales, est très développée et reconnue dans de nombreux pays (Afrique, Asie, Amérique latine), grâce notamment à son faible coût par rapport à la médecine allopathique. Si en France et dans certains pays occidentaux, elle est aujourd’hui fortement attaquée, cela n’a pas toujours été le cas. Au début du XXème siècle, il y avait aux Etats Unis autant de médecins homéopathes que d’allopathes.

L’homéopathie en élevage

En vingt ans de pratique Patrice ROUCHOSSÉ a acquis une grande expérience de la pratique de l’homéopathie, tant sur les gros animaux (chevaux, ruminants) que sur nos animaux de compagnie (chiens et chats). La pratique de l’homéopathie vétérinaire nécessite de grandes qualités d’observation des animaux. En ce sens elle s’adresse à des éleveurs sensibilisés à la méthode et en capacité de développer ces qualités d’observation mais aussi d’empathie envers leurs animaux. Au quotidien, avec des éleveurs moins sensibilisés à cette pratique, il propose l’homéopathie en cas d’échec thérapeutique avec la méthode « conventionnelle ». Cette démarche lui a parfois valu des résultats spectaculaires, notamment sur des troupeaux entiers (de chèvres ou de vaches), résultats qui battent en brèche l’une des principales idées reçues qui voudrait que ce soit l’effet placebo qui agirait, sur un troupeau de chèvres …

Former pour maintenir l’homéopathie vivante

Tout en restant vétérinaire de terrain, pour continuer à accumuler de l’expérience et des cas pratiques, mais aussi pour rester en contact avec les réalités sociales de l’élevage, Patrice ROUCHOSSE parcours la France pour former des relais, capables de maintenir vivante et présente cette pratique sur le territoire.

Il s’attache notamment à montrer l’aspect scientifique de l’homéopathie. Sur ce point, les choses évoluent plus favorablement, la recherche fondamentale en chimie moléculaire et physique quantique s’intéresse à la question et l’on commence à comprendre « comment ça marche ». Marc HENRY notamment, chercheur à l’Université de Strasbourg, s’attache à expliquer le concept de mémoire de l’eau.

Retrouvez Patrice ROUCHOSSÉ en formation vidéo

S'initier à l’homéopathie en élevage - Une formation en vidéo avec Patrice ROUCHOSSÉ
S'initier à l’homéopathie en élevage

Tester vos connaissances

Module 1 : qu’est-ce que l’homéopathie

Séquence 1 : Introduction

Séquence 2 : Les idées reçues

L’homéopathie c’est comme de la phytothérapie.
 VRAI
 FAUX
Les médicaments homéopathiques utilisent des remèdes issus des animaux.
 VRAI
 FAUX
L’agro-homéopathie utilise l’homéopathie :
1. En agriculture
2. Sur les plantes
3. Sur les animaux
L’homéopathie ne peut pas être utilisé en aigue.
 VRAI
 FAUX
Il n’y a pas de risque avec l’homéopathie ?
 VRAI
 FAUX

Séquence 3 : La fabrication des remèdes homéopathiques

Pour la fabrication des remèdes homéopathiques on part d’une teinture mère.
 VRAI
 FAUX

A chaque étape de la dilution, on pratique :
1. 10 succussions
2. 100 succussions
3. 1000 succussions
La dynamisation est une étape qui provoque :
1. Une agglomération moléculaire
2. Une division moléculaire
3. Une restructuration moléculaire

CH signifie :
1. Centésimal Hahnemannienne
2. Centième Hermanien
3. Centésimal Homéopathique
Le nombre d’Avogadro est :
1. Le nombre d’or
2. Le nombre de molécules dans une mole
3. Le nombre de molécules dans un millilitre.
Au-delà de 12 CH il n’y a statistiquement plus de molécules de départ.
 VRAI
 FAUX

Séquence 4 : Comment agit l’homéopathie ?

Qu’est-ce qui agit dans l’homéopathie ?
1. De l’énergie
2. De la matière
3. De l’information
4. Des vibrations

Séquence 5 : Les 6 grands principes : introduction

Séquence 6 : Principe n° 1 : la loi de similitude

L’homéopathie était déjà décrite par Hippocrate comme loi des semblables.
 VRAI
 FAUX
La loi de similitude a été décrite par :
1. Hippocrate
2. Samuel Hahnemann
3. Albert Einstein
4. Périclès
L’homéopathie est très adaptée pour faire de la prévention.
 VRAI
 FAUX

Séquence 7 : Principe n° 2 : L’expérimentation sur l’homme sain

Tous les remèdes homéopathiques ont été expérimentés :
1. En laboratoire
2. Sur des animaux
3. Sur l’homme

Séquence 8 : Principe n° 3 : L’individualisation du malade

En homéopathie c’est l’expression de la maladie qui permet de choisir le remède
 VRAI
 FAUX
En homéopathie on prend en compte le malade avec :
1. Ses symptômes
2. Sa famille
3. Sa souffrance
4. Son expression de la maladie

L’isothérapie est :
1. L’autre nom de l’homéopathie
2. Une méthode thérapeutique proche de l’homéopathie
3. L’ancienne appellation de l’homéopathie

Séquence 9 : Principe n°4 : une médecine holistique

Une médecine holistique :
1. Utilise plusieurs remèdes pour soigner une maladie
2. Prend en compte la totalité des symptômes quelques soit la pathologie
3. Se base sur l’interprétation des symptômes par le malade
4. Prend en compte plusieurs approches thérapeutiques en même temps.

Les symptômes à prendre en compte peuvent être objectifs et subjectifs.
 VRAI
 FAUX

Séquence 10 : Principe n°5 : le remède unique

Un seul remède est prescrit à dose unique c’est :
1. L’homéopathie uniciste
2. L’homéopathie pluraliste
3. L’homéopathie complexiste

Séquence 11 : Principe n°6 : dose infinitésimale et dynamisation

En homéopathie les remèdes sont prescrits :
1. A doses pondérales
2. A fortes doses
3. A très faibles doses
4. Au-delà de la présence de matière.

Séquence 12 : Le vitalisme

Le vitalisme est un courant de pensées dans lequel s’intègre
1. L’acuponcture
2. La médecine Ayurvédique
3. L’allopathie
4. L’homéopathie
En homéopathie l’être est un tout : corps et esprit indissociable.
 VRAI
 FAUX
La maladie est :
1. Une interaction entre une cause fondamentale et une occasion
2. Une interaction entre deux énergies
3. Une rencontre de deux occasions
Pour le vitalisme la cause réelle de la maladie est interne au malade
 VRAI
 FAUX

Module 2 : une démarche en 3 étapes

Séquence 13 : les 3 étapes : introduction

Séquence 14 : étape n°1 : l’anamnèse

L’anamnèse c’est :
1. L’ensemble des symptômes du malade
2. L’histoire du malade
3. L’interrogatoire du malade
Pour enrichir la récolte des symptômes on utilise :
1. La croix de Hering
2. La croix de Hahnemann
3. La croix de Pasteur
L’étiologie est :
1. Les modalités d’apparition des symptômes
2. L’ensemble des facteurs déclenchants des symptômes
3. La concomitance ou l’alternance des symptômes

Séquence 15 : étape n°2 : la hiérarchisation des symptômes

En homéopathie on recherche le symptôme :
1. Le plus courant
2. Le plus individualisant
3. Le plus grave
4. Le plus rare
L’un des outils de l’homéopathe est :
1. Un code de l’homéopathie
2. Un répertoire homéopathique
3. Un guide de l’homéopathie

Séquence 16 : étape n°3 : le contrôle dans les matières médicales

Les matières médicales sont :
1. L’autre nom du répertoire
2. Une liste des symptômes par remèdes
3. Un répertoire inversé
4. L’ancêtre du répertoire
Il existe des matières médicales :
1. Analytiques
2. Inversées
3. Synthétiques
4. Systématiques

Module 3 : Mise en pratique avec des cas cliniques

Séquence 17 : Cas clinique : Vache Tarine

Pour une maladie chronique on utilise :
1. De hautes dilutions en une seule prise
2. De basses dilutions en plusieurs prises
3. De basses dilutions en une prise

Pour un épisode aigue on utilise :
1. De basses dilutions en une prise
2. De basses dilutions en plusieurs prises
3. De hautes dilutions en plusieurs prises
4. De hautes dilutions en une seule prise

Séquence 18 : Cas clinique : Bouc

Séquence 19 : Cas clinique : troupeau de chèvres

Séquence 20 : Conclusion

Le plus important en homéopathie vétérinaire est l’observation de ses animaux par l’éleveur.
 VRAI
 FAUX

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.