Recrutement en agriculture : intégrer le nouveau salarié


Le recrutement ne s’arrête pas à la sélection du candidat !

Ça y est, vous avez sélectionné votre nouveau salarié, bravo ! Mais attention restez vigilant, le recrutement n’est pas tout à fait terminé.

Eh oui, trouver le salarié c’est bien, le garder c’est encore mieux.

L’intégration est en effet une étape décisive, la dernière du parcours de recrutement. C’est en quelque sorte le moment de vérité, aussi bien pour vous que pour le salarié.

Vous allez pouvoir vérifier ensemble sa capacité à s’intégrer sur le poste et dans l’entreprise. Pour cela, la loi vous offre à tous les deux une période dite d’essai, plus ou moins longue en fonction de la nature du contrat de travail.

Il est important de mettre cette période à profit et de la planifier dans votre agenda : prendre le temps d’accueillir, d’expliquer, de montrer, de faire ensemble, fixer des points réguliers pour identifier les points positifs et les points de progrès.

 

Ne pas oublier de formalités administratives

N’oubliez pas également, avant l’arrivée du nouveau salarié, de préparer les formalités administratives pour qu’il puisse signer son contrat de travail dès l’embauche et qu’il ait bien sa feuille de paie en fin de mois, cela contribue à établir un lien de confiance.

Si votre salarié était auparavant demandeur d’emploi et qu’il ne dispose pas de toutes les compétences nécessaires pour le poste, n’hésitez pas à vous renseigner sur les aides à la formation proposées par Pôle Emploi et par le FAFSEA.

En effet, des dispositifs très intéressants sont prévus pour accompagner les entreprises agricoles dans la formation de leurs nouveaux salariés.

Vous sentez que quelque-chose ne va pas durant la période d’essai, n’attendez pas : faites le point, échangez avec le salarié pour trouver ce qui coince et chercher des solutions.

 

La fin de période d’essai : le deuxième choix

Il arrive parfois que la meilleure solution soit de mettre fin à la période d’essai ; c’est dommage, mais il vaut mieux le faire plutôt qu’attendre que la situation empire.

Dans ce cas, tout ce que vous avez fait avant n’est pas perdu : il est sans doute encore temps de rappeler un des candidats parmi ceux sur lesquels vous avez hésité.

Vous serez d’autant plus à l’aise pour les rappeler que nous n’aurez pas oublié, après le choix du premier candidat, de les informer qu’ils n’étaient pas retenus et de les remercier pour leur candidature.

Dans les autres cas, si tout se passe bien, vous pouvez être satisfait, votre recrutement est terminé avec succès ; prenez le temps de savourer !

Ensuite, d’autres questions se poseront probablement à vous : comment faire évoluer le salarié, réaliser les entretiens professionnels, gérer les petites tensions

Mais ça, c’est une autre histoire et cela fera peut-être l’objet d’une de nos prochaines séries d’articles.

 

Emilie CALLOT

Consultante RH et coach professionnel, spécialisée dans le milieu agricole et rural

 

 Pour en savoir plus et professionnaliser vos méthodes de recrutement, suivez notre série de vidéos en ligne avec conseils pratiques et outils méthodologiques à l’appui en cliquant sur ce lien : Réussir le recrutement de son salarié