Cécile ROUSSEL


Comportementaliste équins et formatrice en éthologie du cheval

Cécile ROUSSEL

Cavalière depuis l’âge de 7 ans, Cécile ROUSSEL a toujours été passionnée par les chevaux. D’abord habituée des centres équestres, elle va très vite s’intéresser davantage à l’animal, aux relations Homme / cheval, qu’à la technique.

Après un BTS productions animales, elle reprend une formation universitaire et obtient un Master 2 en biologie, option « bien-être animal et éthologie ».

Ses expériences professionnelles sont nombreuses et variées, mais toujours en lien avec le cheval. En 2003-2004, elle participe à un projet de réintégration du cheval de Prjevalski et du bison d’Europe, au sein de la Réserve naturelle des Monts d’Azur dans les Alpes-Maritimes.

Puis pendant 5 années, elle exerce le métier de technicienne en épidémiologie et anatomo-pathologie équine au sein de l’unité équine de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail).

Création d’ÉquinTsens et professionnalisation

Au cours de ces années, elle continue l’équitation et se verra un jour confier un cheval difficile. Avec lui, elle commence à pratiquer l’éthologie en autodidacte dans le but de rééduquer et réhabiliter le-dit cheval difficile.

En 2014, Cécile ROUSSEL créé ÉquiTsens, association qui a pour but de créer du lien autour de la relation Homme / cheval, de remettre le cheval au centre des pratiques et de mettre en avant le bien-être du cheval.

Mais elle ressent vite le besoin de compléter cette pratique par des bases éthologiques scientifiques. C’est alors qu’elle s’oriente vers le Diplôme Universitaire d’éthologie du cheval, à Rennes, qu’elle obtiendra en 2015. Cette formation lui permettra de s’installer comme comportementaliste / éducatrice équins et formatrice en éthologie équine. Elle obtiendra le label SFECA (Société Française pour l’Étude du Comportement Animal) en 2019.

Au centre de sa pratique : l’observation

La clé de son travail, c’est l’observation de l’animal, dans ses conditions de vie d’abord, puis dans le contexte de la problématique décrite par son propriétaire. S’ensuivent une à plusieurs séances de travail d’amélioration des conditions de vie, et/ou rééducation ou réhabilitation. Les problématiques qui lui sont exposées par les propriétaires sont multiples, problèmes de comportement du cheval : agressivité, peurs, refus d’embarquement en van… Mais des problèmes de santé peuvent aussi être la conséquence de conditions de vie inadaptées à cet animal à qui souvent on demande beaucoup. Pour Cécile ROUSSEL, « le seul individu qui a la réponse aux questions qui se posent, c’est le cheval ».

Aujourd’hui installée en Ardèche, Cécile ROUSSEL propose aux professionnels et aux particuliers, des bilans de conditions de vie du cheval, des accompagnements pour une meilleure relation Homme / cheval, ainsi que de la rééducation et des prises en charges de jeunes chevaux (éducation/débourrage) et de chevaux avec des difficultés de comportement. 

Elle propose aussi des actions de formation au comportement du cheval, et notamment du jeune cheval, ainsi qu’aux processus d’apprentissage. Elle participe également à des formations à la sécurité des futurs professionnels des métiers du cheval. En effet, la filière équine étant l’une des spécialités agricoles les plus accidentogènes, une bonne connaissance des comportements du cheval est essentielle à la prévention.