Jean-Pierre SIMEON - vétérinaire ostéopathe

Expert formation agricole - Jean-Pierre SIMEON

Jean-Pierre SIMEON

Vétérinaire passionné et engagé

Sorti de l'École Vétérinaire de Lyon, en 1978, Jean-Pierre SIMEON commence à pratiquer, en région laitière d’abord, dans les Monts du Lyonnais, puis au cœur de la zone charolaise à Toulon/Arroux. La race charolaise aura sa préférence ; le travail « est plus sportif ». Il s’installe donc dès 1981 en cabinet à Autun.

La découverte de l’ostéopathie

C’est par hasard et sur lui-même que Jean-Pierre SIMEON découvre l’ostéopathie. Un genou bloqué depuis des mois, il se voit proposé par les médecins une rectification du plateau tibial par ostéotomie (lui couper le tibia), il refuse. Ce sera sa « première évasion ». Lorsqu’il rencontre un copain kiné, tout juste sorti de l’école d’ostéopathie de Brighton, il devient, contre une bière, son premier patient et retrouve l’usage de son genou.

Sa deuxième découverte dans en médecines non conventionnelles sera l’homéopathie.

En 1989, il se forme à l’ostéopathie vétérinaire à l’IMEV (Institut des Médecines Énergétiques Vétérinaires) auprès de Francis LIZON. Puis pendant deux ans il va parfaire et étendre sa pratique auprès de Marcel PEGUET, « rebouteux » réputé, notamment dans le milieu hippique. Dès les années 90, alors en cabinet à Charnay-lès-Mâcon, il consacre deux jours par semaine à l’ostéopathie.

Améliorer la prévention pour diminuer l’usage des médicaments

En 2002 le GIE Zone Verte (Groupement d’Intervention et d’Entraide) est créé par un groupe de vétérinaires ruraux, Jean-Pierre SIMEON intègre rapidement l’équipe. Ils militent pour une approche globale des problématiques d’élevage, dans la volonté de travailler avec les éleveurs vers des pratiques plus respectueuses du bien-être des animaux et des éleveurs.

Comprendre comment l’animal vit et perçoit son alimentation et son environnement (bâtiments notamment) est primordial. Même si « au début les éleveurs voulaient des recettes toutes faites et n’avaient pas encore intégré les changements de pratiques », aujourd’hui les méthodes utilisées et diffusées par Jean-Pierre SIMEON et ses collègues de Zone Verte sont largement reconnues. Notamment la méthode AGDAR – Approche Globale de la Dynamique de l’Alimentation des Ruminants. Reconnus par les milieux scientifiques, ils travaillent avec l’AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments) et l’ITAB (Institut Technique de l’Agriculture Biologique).

Diffuser ses connaissances par la formation

Depuis plusieurs années, Jean-Pierre SIMEON sillonne la France pour réaliser des actions de formation autour de l’ostéopathie et des médecines alternatives. Sa spécialité : la médecine manuelle appliquée aux ruminants. Il intervient aux différentes étapes de la vie de la vache, notamment pendant la gestation et autour de la naissance du veau. Son objectif principal, aider les éleveurs à devenir plus autonomes.

La méthode qui a le plus de succès est l’initiation des veaux à la tétée par des techniques cranio–sacrées. Son combat : apprendre aux éleveurs, mais également à ses confrères, à donner une chance, par les techniques manuelles, à une vache couchée, et ce sans l’usage de la pince élévatrice si traumatisante.

À ce titre, il intervient comme formateur à l’IMAOV (Institut des Médecines Alternatives et Ostéopathie Vétérinaire). Ses interventions en formation attirent aussi de plus en plus de techniciens qui s’investissent dans ces nouvelles pratiques. Il partage ainsi son savoir-faire dans de nombreux réseaux : Chambres d’agriculture, ADEAR, CIVAM, ADABIO, ELIOSE.