Eric BRACONNIER


Dix ans d’expérience en valorisation de l’herbe

Eric BRACONNIER

Avec son BTS Productions Animales en poche, Éric BRACONNIER, s’oriente vers un Certificat de Spécialisation Informatique. Lors de son stage, il met en place un logiciel de gestion des inséminations. Tout au long de sa carrière, il n’aura de cesse de créer des outils informatiques pertinents pour le conseil en élevage. Ses études terminées, il fait ses débuts dans le développement agricole auprès des habitants d’une oasis égyptienne.

Dans les années 90, les débuts du conseil en Chambre d’Agriculture.

C’est au cœur du bassin d’élevage charolais qu’il se lance et apprendra son métier de conseiller agricole, car « un métier ça s’apprend sur le terrain ». Ils sont alors une jeune équipe de conseillers motivés qui organisent « des soirées rations » pour s’entraîner et proposer le meilleur conseil aux éleveurs.

Tous à l’herbe

Fin des années 2000, Éric BRACONNIER s’investit dans la problématique de la gestion de l’herbe. Faisant le constat d’une méconnaissance du fonctionnement des prairies permanentes, tant par les éleveurs que par les techniciens et les chercheurs, il s’attache, en complément de l’approche agronomique, à développer une approche basée sur les pratiques des éleveurs.

C’est l’époque des premières revues mensuelles sur l’herbe en Saône-et-Loire, des débuts du pilotage sur le pâturage tournant et des premières journées techniques.

Difficile de faire venir les éleveurs à cette époque, mais il ne se décourage pas et, grâce à une poignée d’éleveurs aussi motivés que lui, il met en place un petit groupe de réflexion et les premières actions de formation. C’est aussi l’époque pour éleveurs et conseillers de l’apprentissage des plantes qui poussent sur les herbages du Charolais et du Clunysois et plus largement sur les prairies permanentes du Centre France.

La gestion de l’herbe c’est de l’alimentation

Si en hiver les éleveurs sont bien conscients de la nécessité de gérer l’alimentation de leurs animaux, durant la période de pâturage la ressource est souvent mal valorisée par manque de connaissances.

Comprendre comment fonctionne la flore d’une prairie permanente, ce qu’est un calendrier fourrager, comment déterminer surfaces de récoltes et surfaces de pâturages, seront les compétences apportées aux éleveurs grâce à des formations et à une expertise alliant connaissances scientifiques et travail de terrain.

Le terrain, c’est d’abord chaque lundi matin pendant toute la saison, une tournée sur les parcelles des exploitations pilotes pour réaliser des mesures d’herbes et évaluer la pousse en fonction des sommes de températures.

Un travail de réseaux

Dans le cadre du SIDAM (Service Interdépartemental pour l’Animation du Massif Central), il intègre un réseau d’étude sur la pousse de l’herbe. Ce projet en réseau lui permet de lancer Herb’Hebdo, une Newsletter aujourd’hui largement diffusée en Bourgogne.

Au sein du RMT « Prairies demain » se développent les échanges, les projets de recherche et les outils techniques.

Toujours à la recherche du meilleur outil

Parallèlement, il a développé des outils informatiques permettant d’améliorer le conseil aux éleveurs et de faire gagner du temps aux conseillers. Calage du système fourrager, des rations, gestion des animaux au pâturage… mais aussi outils d’analyse technico-économiques.