Six outils pour mieux communiquer

Découvrez 6 outils simples pour améliorer votre communication. Parmi eux, 2 outils puissants : l’Ecoute Active et la Communication Non Violente (CNV). Ces outils sont utilisables dans un cadre professionnel agricole ou avec vos proches au quotidien.

Le cours comprend

  • 11 vidéos - 1h00
  • 1 quiz et 23 questions pour vérifier vos acquis
  • 2 outils pratiques à télécharger :
  1. Besoins personnels
  2. Liste des sentiments

En option

  • Coaching individuel de 1h00

Le programme

  • Les 6 outils
    • Résumé de la formation15min
    • Fiches outils de la formation10min
    • Introduction comment communiquons nous ?3min
    • Outil N°1 je me rends disponible pour l'écoute2min
    • Outil N°2 j'utilise l’écoute active11min
    • Outil N°3 je communique ce que je vis6min
    • Outil N°4 j'assume la responsabilité de mes émotions et réactions4min
    • Outil N°5 étape 1 : l'observation6min
    • Outil N°5 : étape 27min
    • Outil N°5 Étape N°39min
    • Outil N°5 Étape N°47min
    • Outil N°64min
    • Conclusion3min
    • Quiz23 questions

Les objectifs

  • Savoir se préparer pour bien écouter son interlocuteur
  • Développer une meilleure qualité d’écoute
  • Découvrir les marges de manœuvres que nous possédons pour améliorer nos relations
  • Comprendre les 4 étapes de la Communication Non Violente
  • Savoir éviter les principaux pièges de la communication

Pré-requis

  • Aucun pré-requis n'est nécessaire

Public cible

  • Agriculteurs ou groupe d’agriculteurs
  • Employeurs de main d’oeuvre et salariés

Extrait gratuit

Introduction comment communiquons nous ?

Choisissez Votre formule

Cours en ligne
Cours en vidéos
Quiz
Outils pratiques
Coaching individuel
 
30
S'inscrire
    • Cours en ligne

      30
      • Cours en vidéos
      • Quiz
      • Outils pratiques
      • Coaching individuel
Expert - Auteur de la formationSix outils pour mieux communiquer

Formateur de la formation

Danielle GUILBAUD

Formatrice, coach et médiatrice au service du monde agricole

Après un BTS TAGE (actuel BTS ACSE – Analyse et Conduite des Systèmes d’Exploitation) et une première expérience professionnelle dans la comptabilité et la gestion, Danielle GUILBAUD s’aperçoit rapidement que ce ne sont pas tant les...

Résumé de la formation


Bien communiquer aide à cultiver de bonnes relations avec les autres : famille, associés, salariés, partenaires, et permet de se sentir bien dans sa peau.

C’est une condition essentielle de la réussite professionnelle et personnelle. Plus ou moins doués au départ, nous avons tous la capacité de progresser vers une communication plus authentique, plus fluide, plus respectueuse de l’interlocuteur, accepté inconditionnellement comme différent.

Bien communiquer, ça s’apprend !

Cela s’apprend. Tel est le message de Danielle GUILBAUD, formatrice et médiatrice, qui partage ses propres apprentissages en présentant, dans une série de vidéos, six outils que chacun peut s’approprier pour bien communiquer. Il s’agit ici de communication interpersonnelle et non de propagande institutionnelle qu’on appelle aussi communication.

Pas question de plaquer artificiellement ces outils mais au contraire de choisir celui ou ceux qui conviennent à la situation et à l’interlocuteur. Essayez-les, vous verrez comme ils sont puissants.

1 – Disponibilité

Nous n’avons pas appris à communiquer mais à reproduire ce que faisaient les autres autour de nous. Pour la communication il faut être au moins deux, évidemment, mais disponibles et disposés à s’entendre mutuellement, branchés comme on dit, sur le même canal. Plutôt que de réfléchir à ce que nous allons lui répondre, soyons vraiment présent à l’autre, jusqu’au bout de son message ; montrons-le-lui et acceptons notamment les silences nécessaires au cheminement de la pensée.

2 – Écoute active

Quand l’autre nous demande de l’aide, ayons pleinement confiance en lui/elle qui a les moyens de résoudre ses propres problèmes. Aidons la personne à se recentrer sur ce qu’elle ressent et à clarifier sa pensée. E.H. Porter[1] a identifié six attitudes : conseil (dire à l’autre ce qu’il doit faire), évaluation (juger), soutien (rassurer), interprétation (ma version), enquête (curiosité qui ne satisfait que moi), compréhension. Celle-ci, la plus efficace, consiste à rejoindre l’autre dans sa difficulté en reformulant sans rien ajouter à son message, pour l’encourager à s’exprimer davantage.

On peut aussi relancer en posant des questions ouvertes qui aident à réfléchir, de préférence aux questions fermées qui sont limitantes. Évitons les pourquoi ?, qui provoquent une justification et donc une tension.

3 – Le partage

En cas de tension en moi et/ou dans la relation, la communication est difficile, voire impossible. Attendre un moment plus favorable. Je fais la paix avec moi-même, en conscience de ce qui se passe en moi. Non pas gérer mes émotions comme on le dit à tort, mais gérer mon comportement émotionnel. Le message de l’autre provoque chez moi un stimulus : pensée, émotion qui a à voir avec ce que je suis, ce que je vis. Les émotions sont comme des voyants qui s’allumeraient sur mon tableau de bord ; il faut d’abord que j’y sois attentif pour éviter de me laisser entraîner dans une réaction de culpabilité ou d’accusation qui attiserait la tension. On identifie quatre émotions de base : joie, tristesse, peur, colère. Plutôt que de les réprimer, choisissons de les partager avec notre interlocuteur, pour une relation authentique.

4 – La responsabilité de mes émotions et de mes réactions

Si je ne suis pas responsable de la mauvaise humeur de l’autre (à moins que je lui aie causé un préjudice réel), en revanche, je suis responsable de mes propres émotions et de mes propres actes car ils m’appartiennent. Gardons-nous des phrases qui commencent par tu car elles sont le plus souvent accusatrices ; quand je rends l’autre responsable de mes émotions, il se défend ; le tu tue la relation.

Plutôt que d’incriminer l’autre, je parle de moi à la première personne, en utilisant je, non pas le moi-je orgueilleux, mais en exprimant ce qui se passe en moi.

5 – La CNV en quatre étapes

Pratiquer la Communication non violente (CNV) permet de déjouer le conflit en quatre étapes : le fait générateur, puis mon émotion, mon besoin, enfin ma demande.

Un fait n’est pas une opinion (je pense que) ni une généralité (toujours, souvent, jamais) ; c’est une situation concrète et observable, située dans le temps, donc souvent introduite par quand je.

Ensuite, en mettant des mots sur mes émotions, ce qui n’est pas toujours facile, je dis ce que cette situation me fait vivre. Je ne cherche pas à avoir raison ni à écraser l’autre mais, comme personne responsable, je m’adresse à une autre personne responsable. Les émotions sont d’ordre corporel, ni bonnes ni mauvaises ; il faut prendre le temps de les penser.

  • La peur invite à se protéger quand le danger est réel. 90 % de nos peurs sont fantasmées.
  • La tristesse provient d’une perte, d’une rupture.
  • La colère nous indique un préjudice, une injustice… ou j’imagine que l’autre cherche à me nuire. Les trois marquent des besoins non satisfaits. Il importe alors d’identifier le besoin maltraité et de le verbaliser. La joie, à l’inverse, en nourrissant nos besoins, nous porte au partage.

Vient le moment d’exprimer sous forme positive une demande qui doit être concrète et réaliste, une demande pas une exigence car les exigences sont violentes comme, malheureusement, trop de façons courantes de s’exprimer.

6 – Non aux propos violents

Le prêt d’intention, la pensée binaire, la comparaison mettent à mal la communication. Les sous-entendus provoquent les malentendus alors que s’exprimer avec authenticité et clarté permet d’être entendu par l’autre

Attention aux pensées binaires : elles nous enferment dans une polarisation sans alternative, une seule représentation. Or pour avancer dans la communication, il faut chercher l’ouverture, car il y a forcément plus que deux options.

La comparaison équivaut à un jugement : mieux ou moins bien que celui-ci ou celle-là, à ce jeu on est tous perdants. Acceptons nos différences. Voir la richesse que j’ai en moi et mettre en œuvre mes talents pour avancer vers une vie réussie.

Les questions fréquentes

Vous êtes agriculteur

Vous pouvez bénéficier de VIVEA pour les formations qui l'indiquent.

Vous êtes salariés du monde agricole

Vous pouvez bénéficier de OCAPIAT pour les formations qui l'indiquent.

Vous êtes porteur de projet en agriculture

Vous pouvez utiliser votre CPF pour les formations qui l'indiquent.

Vous êtes micro-entrepreneurs

Vous pouvez bénéficier de l'AGEFICE pour les formations qui l'indiquent.

Vous êtes demandeur d'emploi

Vous pouvez bénéficier d'une prise en charge par pôle emploi pour les formations qui l'indiquent.

Pour en savoir plus contactez-nous !

formation@agrilearn.fr

Quel que soit le type de formation auquel vous participez, elle reste accessible à vie ! Vous aurez ainsi tout le temps de voir et revoir les vidéos du cours

La procédure d'achat est entièrement sécurisée et peut se faire :

  1. Paiement par CB via "stripe"
  2. Paiement via votre compte paypal

Une fois l'achat réalisé : vous recevez immédiatement après votre achat un email pour finaliser votre inscription (pseudo, mot de passe et si vous le souhaitez photo, votre bio...)..

Pour les cours en ligne : une fois votre inscription finalisée, vous accédez immédiatement à votre cours en ligne

Pour les formations individuelles ou de groupe :

  • Fanny, notre super "référente pédagogique" vous contacte pour vous donner toutes les modalités pratiques puis réalise votre inscription
  • Dès la date de démarrage officielle de la formation, vous accédez à tout le contenu

Pour les coachings individuels: nous transmettons vos coordonnées à l'expert concerné qui prend contact avec vous dans la semaine suivante pour convenir du rendez-vous du coaching

Pour les livres, jeux de cartes et tous les produits physiques :

  • notre equipe s'active pour mettre au courrier votre commande le plus rapidement possible, mais... *... nous sommes en campagne ! Ce qui veut dire que le facteur ne passe qu'une fois le matin...

4 messages d'erreurs sont fréquents :

  1. "le champ email doit contenir une adresse email valide" -> vérifier que vous avez saisi une adresse email correcte.
  2. "le champ email est requis" -> vous avez oublié de saisir votre email
  3. "le champ mot de passe est requis" -> vous avez oublié de saisir votre mot de passe
  4. "mauvaise combinaison" -> le couple email / mot de passe saisi ne correspond pas à ce que nous avons en base de données. Il y a donc une erreur dans la saisie d'une des deux informations. NB : Il est fréquent d'avoir plusieurs emails. L'email indiqué n'est peut être pas celui qui a été utilisé lors de la création de votre compte.

LA SOLUTION : Demandez un nouveau mot de passe en cliquant simplement sur Mot de passe oublié (un nouveau MDP vous sera envoyé par mail - pensez à vérifier vos spams) et suivez la procédure

NON. Toutes nos formations sont accessibles 24/24 et 7/7 depuis un ordinteur, une tablette ou un téléphone relié à internet

La lecture des vidéos est un vrai casse tête et nos équipes mettent tout en oeuvre pour que tout se passe pour le mieux. Il arrive toutefois que des problèmes surviennent !

  1. Le problème le plus fréquent vient de votre débit internet qui n'est pas suffisant : nous avons paramétrés nos vidéos pour qu'elles adaptent leur qualité à votre débit et ainsi limiter les arrets intempestifs pour faire charger la vidéo. Malheuresement, si vous manquez de débit, mieux vaut patienter et revenir plus tard

  2. Pour tout autre problème, à la place de la vidéo, il y aura un message d'erreur : merci de bien noter ce message ou nous en faire un capture d'ecran et nous envoyer un email via le formulaire de contact du site.

Équipement informatique nécessaire : le Client devra disposer de l’équipement informatique minimum Mac ou PC ou tablette pour suivre aisément les contenus des vidéos sur la plateforme de formation :

  • Processeur 1.5 GHz ou équivalent minimum
  • Un navigateur Web mise à jour avec la dernière version disponible.
  • Connexion Internet 2 Mbps recommandée.

Le client aura veillé avant son processus d’achat à ce que les extraits vidéo diffusés gratuitement par Agrilearn sur sa plateforme et la bande sonore associée lui parviennent de manière fluide, sans saccade d’image ni coupure de son.

Si vous êtes inscrit à une formation comportant des visios, veillez à disposer d'une caméra et d'un micro et d'une enceinte en état de marche !

  1. Rendez-vous sur agrilearn.fr
  2. Connectez-vous avec votre identifiant et mot de passe
  3. cliquez en haut à droite sur "Mon compte"
  4. Dans votre compte, vous avez un onglet dans le menu à gauche "Factures"