Arnaud FURET - conseiller indépendant en viticulture, petits fruits et PPAM

Expert formation agricole - Arnaud FURET

Arnaud FURET

Ingénieur du végétal

Fort d'un diplôme d’ingénieur en horticulture, spécialisation protection des végétaux, obtenu en 2000 à Angers, Arnaud FURET commence son activité professionnelle. Formation qui sera vite complétée par des expériences très diverses, dont les maîtres-mots peuvent être expérimentation *et *terrain. Son stage de fin d’études le conduit à travailler sur l’expérimentation et l’homologation du premier « vaccin » naturel pour les plantes. Il apprendra la pratique de terrain par de nombreux emplois saisonniers dans les secteurs de l’arboriculture et surtout de la viticulture, en Anjou d’abord, puis dans les vignobles de Savoie-Bugey-Dauphiné. Arnaud FURET occupera son premier poste de conseiller viticole dans le Var, au sein du pôle viticole et œnologique de la Chambre d’agriculture, élargissant ainsi ses connaissances à d’autres terroirs et contextes pédoclimatiques. Arrivé en Rhône-Alpes, il continue de multiplier les expériences dans le secteur viticole, comme prospecteur contre la flavescence dorée, technico-commercial, formateur viticulture-œnologie au CFPPA de Belley, ou animateur de l’association «* Renouveau des Coteaux du Gier* ». Diversifiant les publics, il sera également professeur d’horticulture en BEPA au lycée Agricole de la Motte-Servolex. Après un nouveau passage en Chambre d’agriculture comme conseiller viticole, Arnaud FURET intègre en 2010 l’équipe de l’ADABio (Association pour le Développement de l’Agriculture Biologique Ain, Isère, Savoie et Haute Savoie).

11 ans au service de l’agriculture Bio en Rhône-Alpes

Pendant ces 11 années à l’ADABio, ses missions et compétences vont s’élargir. Conseiller en viticulture bio principalement, Arnaud FURET sera aussi le référent de l’ADABio pour l’arboriculture, le maraîchage, les petits fruits, les PPAM (plantes à parfum, aromatiques et médicinales) et le houblon. Il sera par ailleurs l’organisateur de la foire Bio des Savoie. Durant ces années, il mènera de nombreuses expérimentations dans le cadre de programmes nationaux, notamment sur les alternatives au cuivre dans le traitement du mildiou et du black-rot, par exemple avec l’utilisation de préparations à base de plantes ou des infradoses de sucre. Expérimentations qu’il ne se contente pas de faire chez les autres, puisque pendant 3 ans il cultive, après les avoir convertis en bio, 34 ares de vignes qu’il vinifie. Double activité à laquelle il mettra fin pour surcharge de travail ! Mais ce superactif démarrera bientôt une nouvelle double activité comme journaliste agricole indépendant. Il écrit régulièrement des articles techniques pour les revues Vitis Bio et Biofil.

Viti Vidi Vini

En 2021, Arnaud FURET créé Viti-Vidi-Vini, une entreprise d’expertise et de formation en viticulture biologique. Une grande part de ce qu’il a appris, Arnaud FURET «* l’a appris au contact des vignerons* ». Aujourd’hui, s’il propose de nombreuses formations et interventions tant sur les stratégies de protection du vignoble, que la taille douce, les méthodes pour se passer de désherbants ou pour diminuer l’usage du cuivre, Arnaud FURET n’arrive jamais en position de sachant, il reste ouvert à tous publics : viticulteurs, arboriculteurs, maraîchers… en agriculture biologique, en conversion ou en conventionnel. Si l’objectif est bien d’aller vers des modes de productions plus responsables et moins invasifs, à chacun sa méthode et son rythme.