Pratiquer l'insémination artificielle (IA) sur ses vaches

Pour intervenir au meilleur moment, diminuer le stress des vaches et donc augmenter les chances de réussite de l’insémination artificielle, découvrirez dans cette formation les bonnes pratiques pour inséminer, vous-même vos vaches. Vous apprendrez (ou réviserez) l’anatomie de l’appareil génital bovin ainsi que tout ce qui perturbe le bon déroulement du cycle naturel de reproduction de la vache.

Le cours comprend

  • 9 vidéos -48 mn
  • 2 quiz et 29 questions pour vérifier vos acquis

Le programme

  • Module 1 : Le cycle de la reproduction
    • Résumé de la formation10min
    • Le tarissement3min
    • Le vêlage5min
    • La mise à la reproduction5min
    • La gestation4min
    • Les stress inhibant la reproduction10min
    • Quiz du module 119 questions
  • Module 2 : Les bons gestes pour inséminer
    • Anatomie de l'appareil génital6min
    • La gestuelle6min
    • Décongélation des semences6min
    • Pratique sur une exploitation agricole3min
    • Quiz du module 210 questions

Les objectifs

  • Comprendre les différentes phases du cycle naturelle de reproduction d’une vache
  • Connaître les facteurs de risque qui empêchent le bon déroulement de ce cycle
  • Découvrir l’anatomie de l’appareil génital d’une vache
  • Découvrir les bons gestes à avoir pour inséminer

Pré-requis

  • Aucun pré-requis n'est nécessaire

Public cible

  • Éleveurs de bovins qui souhaitent gagner en autonomie sur la reproduction de leur cheptel
  • Porteurs de projet d’installation qui veulent s’installer en élevage bovin
  • Élèves de l’enseignement agricole

Extrait gratuit

Le tarissement

Choisissez Votre formule

Cours en ligne
Cours en vidéos
Quiz
 
30
S'inscrire
    • Cours en ligne

      30
      • Cours en vidéos
      • Quiz
Expert - Auteur de la formationPratiquer l'insémination artificielle (IA) sur ses vaches

Formateur de la formation

Olivier VUILLET

De la formation des éleveurs pour une meilleure gestion de la reproduction

Originaire du Haut-Jura, Olivier VUILLET est depuis plus de 25 ans, passionné par la race montbéliarde et par sa génétique. Dans les années 90, il commence son activité professionnelle en tant que contrôle...

Résumé de la formation


L’insémination artificielle (IA) des bovins est un acte courant dans nos élevages. Impressionnante pour le néophyte, l’IA est réalisée par un professionnel expérimenté qui s’applique à déranger le moins possible l’animal. Olivier Vuillet propose de former les éleveurs à cette opération simple dont le succès n’est pas acquis. Découvrons ensemble les tenants et aboutissants de cette opération.

Fécondité d’une vache : le tarissement, période charnière

La bonne reprise du cycle de reproduction après le vêlage [Voir La ferme de la Bussière « le vêlage d’une limousine » ép.4] est préparée lors de la phase de tarissement de l’animal. Elle est provoquée par l’arrêt de la traite dans les deux derniers mois précédant la mise-bas. Pendant cet intermède, l’alimentation de la vache doit faire l’objet d’une surveillance attentive. Car la future mère ne doit ni grossir ni maigrir dans l’objectif de terminer le développement harmonieux de son veau tout en facilitant sa naissance.

Un exemple de l’attention portée à l’alimentation : le BACA

La vache doit avoir un bilan alimentaire cation anion (BACA) négatif afin de réduire le risque d’hypocalcémie, facteur délétère à son état de santé. Le pH de l’urine permet de mesurer le BACA. En effet, une hausse du pH est un signe d’alcalinisation dont les cations sont responsables. Pour renverser cette tendance, il faut acidifier la ration de la vache.

En conséquence, il faut éviter les aliments riches en potassium comme la luzerne. L’herbe pâturée peut aussi en contenir beaucoup, d’où la recommandation de laisser les vaches taries dans les bâtiments en accord avec le contrôle strict de leur alimentation. Et l’ajout de minéraux (comme le chlorure de magnésium) s’impose parfois. Olivier Vuillet rajoute de l’huile de foie de morue qu’il considère comme un « carburant de l’ovaire ».

Stress et reproduction ne font pas bon ménage

Un accès à une eau propre et en quantité importante est aussi essentiel [voir 1er pilier de la santé animale : respecter l’homéostasie. Gilles Grosmond]. Sous peine d’entraîner un stress bloquant la reproduction. Il en est de même avec une nourriture contaminée par des mycotoxines ou une infestation majeure des parasites (strongles, petite et grande douves) liée à un surpâturage.

Pour se débarrasser de ces vers, Olivier Vuillet recommande la phytothérapie plutôt que la chimie [Voir Découvrir les savoirs sur l’usage traditionnel des plantes. Florence Lardet]. D’autres facteurs de stress touchent à l’environnement des bovins. Il en est ainsi d’une ventilation insuffisante entraînant un manque d’oxygène. De la même façon, un sol glissant dans les bâtiments ou une trop forte densité d’animaux au m² compliquent l’expression des chaleurs.

Et les courants de fuite électriques simples, mais aussi telluriques et magnétiques, ne sont pas à négliger [Voir Supprimer les pollutions électromagnétiques grâce à la géobiologie. Maurice Lepage]

Bien observer ses bêtes pour décider de l’agenda des IA

La lactation étant déclenchée par la naissance d’un veau, une nouvelle insémination ne tarde pas après le vêlage. De fait, le processus d’involution utérine qui suit immédiatement le vêlage redonne promptement à l’utérus une forme et une dimension normales.

De surcroît, le tissu qui tapisse l’utérus est renouvelé. Une vache peut ainsi ovuler seulement 14 jours après la mise-bas, sans toutefois exprimer de chaleurs. Ces dernières pourront être observées à nouveau chez la plupart des membres du troupeau avant le soixantième jour post vêlage. Les reproductrices ne tarderont alors pas à être inséminées.

La saison privilégiée pour inséminer

La majorité des inséminations artificielles a lieu entre les mois de novembre et mars (le temps de gestation d’une vache étant de neuf mois et dix jours, la majorité des vêlages auront lieu entre la fin de l’été et le début de l’hiver). Il y a bien sûr des motivations pratiques à ce calendrier. En effet, pendant cette période hivernale les animaux sont dans les bâtiments, ce qui facilite l’opération. Cela permet surtout à l’éleveur de mieux repérer les chaleurs. Ces dernières correspondent à la phase d’œstrus, courte période qui aboutit à la libération par les ovaires d’un ovocyte, future cible des spermatozoïdes.

Une brève période de fertilité signalée par les chaleurs

Les chaleurs surviennent tout au long de l’année, avec un intervalle plus ou moins régulier de 21 jours, et durent en moyenne de 6 à 18 heures. Pour les repérer, l’éleveur doit guetter des comportements spécifiques à cet état. L’acceptation du chevauchement (la vache reste immobile quand elle est montée par une camarade) en est le plus fiable, mais il est peu commun et furtif.

D’autres signes, plus facilement observables, s’offrent au regard de l’éleveur. Le flehmen (l’animal retrousse sa lèvre supérieure en étirant le cou pour détecter des phéromones), la pose de la tête sur la croupe ou le fait de chevaucher une congénère en sont des exemples.

Le moment est venu de réaliser l’introduction d’une semence choisie par l’éleveur. Il faut agir assez vite puisque l’ovule libéré est fécondable 8 à 12 heures. Pour accomplir efficacement les gestes nécessaires, il est primordial pour l’éleveur devenu inséminateur de ne pas ignorer quelques instructions.

Connaître l’anatomie de la vache pour accomplir une IA

Olivier Vuillet nous présente en détail l’équipement requis et sa correcte utilisation. En effet, il ne faut pas gâcher des paillettes de spermatozoïdes en les décongelant maladroitement. Sorties de l’azote liquide, où elles peuvent se conserver sans fin à -196°, les paillettes doivent être amenées à une température approchant les 36° en 40 secondes maximum grâce à un bain-marie.

Elles ne doivent rentrer en contact ni avec de l’eau, ni avec du sang, et s’altèrent en cas d’exposition aux UV. Elles sont ensuite placées dans un pistolet d’insémination doté d’une gaine à usage unique, bientôt mis en réserve contre l’épiderme de l’exécutant (coincé dans son dos). Celui-ci se munira d’un gant jetable et de gel pour rejoindre l’étable où l’attend la vache. Mais avant de procéder, un petit cours d’anatomie est obligatoire pour la réussite de l’entreprise comme pour la santé de l’animal.

L’insémination, un acte à faire avec précaution

La logique voudrait que seul l’appareil génital du bovin soit concerné par l’opération. Mais ce n’est pas le cas puisque l’inséminateur doit d’abord engager un bras dans le rectum de la vache. Cette manœuvre, réalisée délicatement, a pour but de saisir doucement le col de l’utérus à travers la fine membrane qui les sépare.

Cette première action accomplie, l’inséminateur s’empare du pistolet. Après avoir préalablement nettoyé la vulve, il introduit le dit pistolet dans l’utérus où il chemine prudemment. Atteignant le col de l’utérus tortueux et étroit, qu’il maintient légèrement comme on l’a vu, il peut le dépasser puis déposer « gentiment » la semence. Ici placés, les spermatozoïdes gagnent une dizaine d’heures sur leur parcours naturel.

Quand Roméo rencontre Juliette

Les « Roméo », comme les nomme Olivier Vuillet, n’ont plus alors qu’à remonter les cornes utérines pour rejoindre « Juliette » dans l’oviducte. Le nouvel embryon ainsi formé s’implantera bientôt dans l’utérus, c’est le phénomène de nidation. La suite des événements ne dépend plus du soin apporté à l’insémination, quoique le choix de la race sélectionnée pourrait amener des difficultés à la mise bas si le veau est trop gros…

Les questions fréquentes

Vous êtes agriculteur

Vous pouvez bénéficier de VIVEA pour les formations qui l'indiquent.

Vous êtes salariés du monde agricole

Vous pouvez bénéficier de OCAPIAT pour les formations qui l'indiquent.

Vous êtes porteur de projet en agriculture

Vous pouvez utiliser votre CPF pour les formations qui l'indiquent.

Vous êtes micro-entrepreneurs

Vous pouvez bénéficier de l'AGEFICE pour les formations qui l'indiquent.

Vous êtes demandeur d'emploi

Vous pouvez bénéficier d'une prise en charge par pôle emploi pour les formations qui l'indiquent.

Pour en savoir plus contactez-nous !

formation@agrilearn.fr

Quel que soit le type de formation auquel vous participez, elle reste accessible à vie ! Vous aurez ainsi tout le temps de voir et revoir les vidéos du cours

La procédure d'achat est entièrement sécurisée et peut se faire :

  1. Paiement par CB via "stripe"
  2. Paiement via votre compte paypal

Une fois l'achat réalisé : vous recevez immédiatement après votre achat un email pour finaliser votre inscription (pseudo, mot de passe et si vous le souhaitez photo, votre bio...)..

Pour les cours en ligne : une fois votre inscription finalisée, vous accédez immédiatement à votre cours en ligne

Pour les formations individuelles ou de groupe :

  • Fanny, notre super "référente pédagogique" vous contacte pour vous donner toutes les modalités pratiques puis réalise votre inscription
  • Dès la date de démarrage officielle de la formation, vous accédez à tout le contenu

Pour les coachings individuels: nous transmettons vos coordonnées à l'expert concerné qui prend contact avec vous dans la semaine suivante pour convenir du rendez-vous du coaching

Pour les livres, jeux de cartes et tous les produits physiques :

  • notre equipe s'active pour mettre au courrier votre commande le plus rapidement possible, mais... *... nous sommes en campagne ! Ce qui veut dire que le facteur ne passe qu'une fois le matin...

4 messages d'erreurs sont fréquents :

  1. "le champ email doit contenir une adresse email valide" -> vérifier que vous avez saisi une adresse email correcte.
  2. "le champ email est requis" -> vous avez oublié de saisir votre email
  3. "le champ mot de passe est requis" -> vous avez oublié de saisir votre mot de passe
  4. "mauvaise combinaison" -> le couple email / mot de passe saisi ne correspond pas à ce que nous avons en base de données. Il y a donc une erreur dans la saisie d'une des deux informations. NB : Il est fréquent d'avoir plusieurs emails. L'email indiqué n'est peut être pas celui qui a été utilisé lors de la création de votre compte.

LA SOLUTION : Demandez un nouveau mot de passe en cliquant simplement sur Mot de passe oublié (un nouveau MDP vous sera envoyé par mail - pensez à vérifier vos spams) et suivez la procédure

NON. Toutes nos formations sont accessibles 24/24 et 7/7 depuis un ordinteur, une tablette ou un téléphone relié à internet

La lecture des vidéos est un vrai casse tête et nos équipes mettent tout en oeuvre pour que tout se passe pour le mieux. Il arrive toutefois que des problèmes surviennent !

  1. Le problème le plus fréquent vient de votre débit internet qui n'est pas suffisant : nous avons paramétrés nos vidéos pour qu'elles adaptent leur qualité à votre débit et ainsi limiter les arrets intempestifs pour faire charger la vidéo. Malheuresement, si vous manquez de débit, mieux vaut patienter et revenir plus tard

  2. Pour tout autre problème, à la place de la vidéo, il y aura un message d'erreur : merci de bien noter ce message ou nous en faire un capture d'ecran et nous envoyer un email via le formulaire de contact du site.

Équipement informatique nécessaire : le Client devra disposer de l’équipement informatique minimum Mac ou PC ou tablette pour suivre aisément les contenus des vidéos sur la plateforme de formation :

  • Processeur 1.5 GHz ou équivalent minimum
  • Un navigateur Web mise à jour avec la dernière version disponible.
  • Connexion Internet 2 Mbps recommandée.

Le client aura veillé avant son processus d’achat à ce que les extraits vidéo diffusés gratuitement par Agrilearn sur sa plateforme et la bande sonore associée lui parviennent de manière fluide, sans saccade d’image ni coupure de son.

Si vous êtes inscrit à une formation comportant des visios, veillez à disposer d'une caméra et d'un micro et d'une enceinte en état de marche !

  1. Rendez-vous sur agrilearn.fr
  2. Connectez-vous avec votre identifiant et mot de passe
  3. cliquez en haut à droite sur "Mon compte"
  4. Dans votre compte, vous avez un onglet dans le menu à gauche "Factures"