Soigner ses vaches laitières avec des huiles essentielles

Les huiles essentielles (aromathérapie) et les plantes (phytothérapie) sont une alternative efficace pour la prévention et le soin des animaux d'élevage. Le Dr KNOCKAERT vous présente leur utilisation sur les principales pathologies des vaches laitières. Mais pour utiliser ses techniques à bon escient tout en respectant la règlementation, mieux vaut se former correctement !

2 formules proposées

N°1 - Cours en vidéos :

  • 64 vidéos - 7H00
  • 8 quiz et 190 questions pour vérifier vos acquis
  • Livret pédagogique (213 pages - format A4)

N°2 - Formation collective :

  • Durée totale = 23h00
  • Le cours en vidéos de la formule N°1 PLUS :
  • 6 visios de 2h00 en direct avec le formateur
  • Accès à MEMO +, pour mémoriser les notions essentielles
  • Suivi technique et administratif durant toute la formation
  • Financements possibles : contactez-nous formation@agrilearn.fr

Le programme

  • Module 1 : Les différentes formes d'utilisation des plantes en élevage (la galénique)
    • Introduction : Que dit la règlementation sur l'utilisation des plantes13min
    • Définition6min
    • Les bons fournisseurs et notion de coûts9min
    • Les plantes fraiches9min
    • Les plantes sèches9min
    • La gemmothérapie2min
    • Les huiles essentielles7min
    • Les hydrolats6min
    • Les huiles végétales7min
    • Notion de totum2min
    • Modes utilisation des plantes et dosages4min
    • Quizz Aroma module 125 questions
  • Module 2 : Les principes actifs présents dans les plantes
    • Introduction3min
    • Les principes actifs des plantes6min
    • Les familles de molécules présentes dans les huiles essentielles15min
    • Les huiles essentielles classées par effets22min
    • Voies d'administration et toxicité7min
    • Quizz Aroma module 230 questions
  • Module 3 : Notion de médecine chinoise
    • Qu'est-ce que la médecine chinoise ?19min
    • Points d'acupuncture sur la vache8min
    • Points d'acupuncture sur le veau3min
    • Quizz Aroma Médecine chinoise25 questions
  • Module 4 : Prévention et soins du veau
    • Préparation et aide au vêlage4min
    • réanimation du veau4min
    • déclencher le reflexe de succion2min
    • soins au cordon4min
    • Diarrhées du veau -Introduction2min
    • Cas des Cryptosporidies et des coccidies4min
    • Prévention des diarrhées5min
    • Traitement des diarrhées13min
    • Mal digestion et météorisation3min
    • Problèmes respiratoires - prévention9min
    • Problèmes respiratoires - traitement12min
    • Problèmes locomoteur7min
    • Otites et méningites6min
    • Pathologies de la peau : teignes, verrues et plaies14min
    • Ne pas oublier de stimuler l'immunité du veau !3min
    • cela n'empêche pas…1min
    • Le quizz du module 430 questions
  • Module 5 : Soins de la vache suite du vêlage
    • Non délivrance et métrite11min
    • Corps étrangers6min
    • stimuler la rumination et la lactation5min
    • cela n'empêche pas…1min
    • Quizz Module 5 Aroma19 questions
  • Module 6 : Prévention et soins de la vache et du troupeau
    • Problèmes de reproduction chez la femelle et le mâle7min
    • Boiteries : double sol, fourbure, abcès, panaris, mortellaro, ligne blanche, limace et arthrite19min
    • Problèmes respiratoires5min
    • Problèmes aux yeux2min
    • Problèmes de peau : hématome, abcès, plaies4min
    • Grippe intestinal4min
    • Acétonémie2min
    • Drainage du foie4min
    • Fièvre de lait2min
    • Vaches couchées7min
    • Les parasites externes : mouches et tiques11min
    • Les parasites internes : bronchites vermineuse, grande douve, paramphistome, petite douve17min
    • cela n'empêche pas…1min
    • Quizz Aroma Module 6 soins du troupeau32 questions
  • Module 7 : Prévention et soins spécifiques aux mammites
    • Mammites : Drainer le foie, les reins et soutenir l'estomac et la rate10min
    • Règles et points d'application sur la mamelle3min
    • Les différents types de mammites2min
    • La mastose ou congestion mammaire2min
    • La mammite aigue4min
    • Cas particuliers : sang dans lait, œdème, froide5min
    • Les cellules ou mammite subclinique2min
    • La mammite gangréneuse2min
    • La mammite colibacillaire4min
    • Conclusion mammites1min
    • Quizz du module 7 Aroma29 questions
  • Module 8 : Pour aller plus loin et bien débuter
    • L'olfalcothérapie : une utilisation innovante des HE15min
    • Conclusion : se lancer avec l'aromathèque de base13min

Les objectifs

  • Maitriser la règlementation liée à l'utilisation des plantes en élevage
  • Comprendre l'utilisation des différentes formes de plantes, leurs avantages, leurs limites
  • Savoir identifier les différentes maladies chez la vache laitière et son veau

Pré-requis

  • Aucun pré-requis n'est nécessaire

Public cible

  • Conseiller en élevage
  • Salariés agricole en élevage
  • Éleveurs de vaches laitières

Extrait gratuit

Définition

Choisissez Votre formule

Cours en ligne
Cours en vidéos
Quiz
Livret pédagogique
MEMO + -
Visio en direct -
Suivi pédagogique -
Attestation de suivi -
 
100
S'inscrire
    • Cours en ligne

      100
      • Cours en vidéos
      • Quiz
      • Livret pédagogique
Expert - Auteur de la formationSoigner ses vaches laitières avec des huiles essentielles

Formateur de la formation

Sebastien KNOCKAERT

Vétérinaire-conseil et formateur

Sébastien KNOCKAERT est vétérinaire depuis 20 ans dans une zone rurale de Loire Atlantique, avec une clientèle d’éleveurs bovins majoritairement. Pendant ses premières années d’activité, il pratique une médecine rurale classique à laquelle il trouve rapidement...

Référente pédagogique agrilearn : Fanny d'Agrilearn

Référente pédagogique

Fanny d'Agrilearn

Son rôle est de vous accompagner tout au long de votre parcours de formation afin que vous profitiez au maximum de votre apprentissage, objectif zéro tracas pour vous.

Vous vérifiez ensemble votre éligibilité aux fonds de formations (VIVEA, OCAPIAT...) puis elle vous guide pour vous inscrire sur notre plateforme et accéder à votre espace personnel.

C'est vraiment une relation sur-mesure qui se créee pour faciliter votre apprentissage.

Elle exerce ensuite un suivi hebdomadaire de votre parcours de formation et n'hésite pas à effectuer des rappels en cas de retard de visionnage, de réalisation des quiz et/ou travaux pratiques tout en étant sympathique et à votre écoute.

Résumé de la formation


Mais oui, on peut soigner ses vaches laitières avec des plantes et des huiles essentielles. On peut même utiliser pour cela les points d’acupuncture, ou encore une méthode plus originale qu’est l’olfactothérapie. Mais pourquoi ? Pour limiter le recours aux antibiotiques bien sûr, ou tout simplement pour être plus autonome sur son élevage, plus réactif en cas de besoin, voire pour faire des économies. Mais l’utilisation de ces techniques ne s’improvise pas, les huiles essentielles sont des médicaments, à utiliser avec un protocole et une posologie, voire une prescription vétérinaire. Elles peuvent, comme tous médicaments avoir des effets indésirables, ou dangereux. Tout ce qu’il faut donc savoir avant de se lancer, vous est présenté et expliqué de façon très pratique, dans cette série de vidéos, par le vétérinaire Sébastien KNOCKAERT, pratiquant depuis plus de 10 ans la phyto-aromathérapie. Spécialiste des ruminants et passionné par les vaches, Sébastien KNOCKAERT, passe en revue dans cette série, toutes les pathologies que l’on peut rencontrer dans un troupeau laitier, que ce soit pour les vaches ou les petits veaux. La liste très détaillée des pathologies étudiées commence avec la préparation au vêlage et les soins à apporter au jeune veau dès sa naissance, sans oublier les soins à la vache après vêlage. Puis sont présentées toutes les pathologies courantes qui peuvent affecter un troupeau laitier : problèmes respiratoires, de reproduction, boiteries, affections concernant les yeux et la peau, tout ce qui est lié au parasitisme interne et externe … Et bien sûr un chapitre spécifique est consacré à la prévention et aux soins des mammites. Mais avant d’entrer dans les détails concrets de toutes ces pathologies et des traitements possibles avec les huiles essentielles ou les plantes, mieux vaut bien connaitre son sujet. Connaitre d’abord toutes les formes possibles d’utilisation des plantes, cela s’appelle la galénique. Connaitre les différents principes actifs présents dans ces plantes, mais aussi connaître la réglementation qui s’applique à leur utilisation. Parce que les huiles essentielles s’appliquent, notamment, sur les points d’acuponcture, Sébastien KNOCKAERT va aussi vous apprendre quels sont les principaux points d’acuponcture sur une vache et sur un veau. Ceci grâce à de nombreux schémas, mais aussi sur de vrais vaches et veaux, qui ont bien voulu se prêter gentiment à l’exercice. Pour une approche réellement holistique, ces notions sont complétées par une brève présentation de ce qu’est la médecine chinoise. Le Qi, le Ying et le Yang, la théorie des 5 éléments, tout ceci peut aussi être utile pour soigner une vache. Ou mieux encore, pour lui éviter d’être malade. Et c’est bien là l’essence même de cette médecine pour laquelle le médecin n’est payé que si son patient reste en bonne santé !

Que dit la législation concernant ces pratiques ?

Il y a en fait deux cas de figure. Soit les plantes (c’est souvent le cas) ou les huiles essentielles (moins souvent) sont administrées par voie orale, distribuées dans l’alimentation ou la boisson, alors il s’agit d’un simple complément alimentaire, auquel on n’attribue pas d’effets thérapeutiques. Leur utilisation est alors libre. Pour toutes les autres voies d’administration : nasale, rectale ou cutanée, l’aromathérapie est alors considérée comme un médicament, avec toute la législation afférente. En effet, un médicament doit faire l’objet d’une AMM (Autorisation de Mise sur le Marché), délivrée par L’Agence Nationale du Médicament Vétérinaire (ANMV) après la réalisation d’études. Celles-ci définissent entre autres, la LMR (Limite Maximale de Résidus), soit la limite maximale de résidu d’un produit que l’on peut retrouver dans les aliments. Ces études définissent aussi des délais d’attentes (DA) à respecter pour la consommation d’un produit après usage d’un médicament. Problème, pour les huiles essentielles, ces études n’ont pas été réalisées (trop coûteuses pour le marché du médicament vétérinaire). On ne connaît donc pas les LMR, et les délais d’attente sont, de fait, maximaux et forfaitaires, soit, 7 jours pour le lait et 28 jours pour la viande (délais doublés en bio). L’usage de ces huiles essentielles, comme médicament devrait donc être précédé d’un examen clinique réalisé par un vétérinaire, faire l’objet d’une ordonnance et inscrit sur le carnet sanitaire.
Dans ce contexte, l’éleveur-utilisateur d’huiles essentielles et de plantes, est responsable de la bonne conservation et de la bonne utilisation des produits ainsi que du respect des délais d’attente. Il est primordial de faire attention à la toxicité de certaines huiles essentielles, tant pour l’animal (brûlures), que pour l’utilisateur (utiliser des gants) ou le consommateur. N’oubliez pas que vous produisez un aliment destiné à être mangé, tout risque d’accident doit donc être évité. D’autant plus que ces méthodes thérapeutiques, très intéressantes et prometteuses, pourraient être totalement discréditées en cas d’accident sanitaire. Mais on n’est pas à un paradoxe prêt. Malgré un certain vide juridique défavorable à l’utilisation de la phyto-aromathérapie, le plan éco-antibio 2019/2022 en recommande l’utilisation ! On est donc dans une période de transition vers une législation, espérons-le, plus pertinente. En attendant, la tolérance est le principe en vigueur. Dans ce contexte, le principal message de Sébastien KNOCKAERT est donc de RESPECTER LES DELAIS. Et bien sûr, cela n’empêche pas, de consulter son vétérinaire pour tous les examens complémentaires nécessaires (bilans métaboliques, prises de sang, autopsies …). Sans oublier que la prescription à un tiers, voisin ou famille, d’un traitement de phytothérapie ou d’aromathérapie est considéré comme un exercice illégal de la médecine vétérinaire.

La galénique

La galénique se définie comme la forme sous laquelle on va trouver une plante. Les plantes peuvent être utilisées sous leur forme non transformée, ce sont les plantes fraiches ou sèches, que l’on peut parfois ramasser soi-même. La gemmothérapie est la forme utilisant les macérats de bourgeons. Les huiles essentielles et les hydrolats sont deux galéniques issues de la distillation d’une plante. Quelque que soit la galénique, il est important de vérifier plusieurs choses :  La partie de la plante utilisée. La feuille d’ortie n’a pas les mêmes propriétés que la racine d’ortie.  Le mode d’extraction utilisé. En gemmothérapie, par exemple, l’utilisation d’alcool comme solvant est peu recommandée pour un jeune veau.  Pour les huiles essentielles, le nom latin est important, puisque c’est lui qui permet de déterminer le chémotype, c’est-à-dire la carte d’identité de la plante. C’est le petit nom à la fin ! Pour le thym par exemple : « Thymus vulgaris CT thujanol » est le Thym vulgaire, chémotype Thujanol. Mais il existe aussi le Thymus vulgaris CT Thymol ou le Thymus vulgaris CT Linalol. Bien qu’issue de la même espèce de plante, la présence de composés chimiques en plus ou moins grande proportion, donne à chacun des propriétés spécifiques, voire des contrindications particulières. Le chémotype d’une plante varie selon la nature du sol, la météo, l’altitude, voire l’heure de récolte de la plante. Comme un vin, une huile essentielle est donc liée à un terroir. Vous l’aurez compris, la maîtrise de cette thérapeutique n’est pas à prendre à la légère, elle nécessite une connaissance fine des plantes et de leurs propriétés.

Les plantes fraiches et sèches

On peut les ramasser, mais pourquoi se fatiguer alors que les animaux peuvent les récolter eux-même. La meilleure prairie médicinale est la prairie de plantain lancéolé. Cette plante a de multiples propriétés, c’est la reine des « anti » : antiinflammatoire, antiinfectieux, antispasmodique, antiallergique, antiviral, antitussif et cicatrisante. Bien sûr pour être efficace le pâturage doit durer un certain temps, au moins 10 jours. La chicorée, le lotier et le sainfoin, pâturés aussi pendant 10 jours minimum, sont de très bons antiparasitaires. Chaque éleveur devrait donc avoir sa petite prairie de plantain ou de chicorée pour des vaches en pleine forme ! Attention, les prairies médicinales vendues prêtes à semer ne sont pas forcément intéressantes, notamment parce qu’elles contiennent souvent des espèces à effets contraires. Même si les vaches adorent ! Les plantes fraiches peuvent aussi être utilisées pour faire des teintures mères. La recette, 5 volumes d’un alcool fort au choix (vodka, rhum, calva …) et un volume de la plante choisie : millepertuis ou souci pour leurs vertus cicatrisantes, ail, très bon antiparasitaire, ou pissenlit, drainant hépatique. En été, on peut aussi faire des macérats huileux, en laissant macérer la plante choisie dans une huile de bonne qualité, pendant 3 semaines au soleil, avant de filtrer. Le millepertuis est très efficace sur la Mortellaro et les plaies de mamelles, la pâquerette est un très bon antiinflammatoire et la chélidoine est très efficace sur les verrues (des vaches et des hommes !). Le gel d’Aloé Vera est un très bon cicatrisant, antiinflammatoire et bactériostatique. Les plantes sèches peuvent tout simplement être données entières mélangées à la ration (l’ortie par exemple). Elles peuvent aussi être préparées en tisanes (prêle, cassis, solidago …) ou mélangées à du sel ou de l’argile. Mais l’on peut aussi réaliser des bassines, Sébastien KNOCKAERT vous en donne plusieurs recettes : bassines respiratoires, antiparasitaires, drainage hépatique … Sans préparations très techniques et avec les plantes que l’on a dans nos jardins on peut donc déjà traiter beaucoup de maux du quotidien d’un élevage.

La gemmothérapie

Il s’agit là de macérats de bourgeons, lesquels sont des concentrés de matière active, donnant donc des produits très efficaces. On les utilise par voie orale, ce qui permet de ne pas avoir de délais d’attente. Ils ont aussi l’avantage d’être très appétents pour les animaux. On citera par exemple le bourgeon de cassis pour les problèmes respiratoires ou le bourgeon de genévrier pour les boiteries.

Les huiles essentielles et les hydrolats

Tout commence par des plantes qu’il faut récolter, le plus souvent à la main. Pour certaines d’entre-elles, il faut ramasser de grandes quantités de plantes pour obtenir, au final, les petits flacons qui intégreront notre pharmacie. Si 10 kg de clous de girofle suffisent à produire un litre d’huile essentielle, il faudra 500 kg de fleur d’hélicryse, ou 4 tonnes de pétales de roses de Damas (récoltés à la main). On comprend alors mieux le prix de certaines de ces huiles ! Pour la plupart, les huiles essentielles sont produites par distillation au moyen d’un alambic. Cette distillation permet aussi d’obtenir les hydrolats, sorte de sous-produits de la distillation. Les huiles essentielles contiennent 99% de principe actif, quand l’hydrolat n’en contient qu’1%. Une nouvelle technique d’extraction des huiles essentielles, par le CO2, existe, mais elle encore est coûteuse et peu utilisée. Une huile essentielle est un produit complexe, qui contient de nombreuses molécules, elle est très concentrée, donc très efficace (résultats en aigue dans les 12/24 heures). Mais elle peut aussi se révéler dangereuse en cas de mauvaise utilisation. Si on les utilise, à juste titre, dans l’intention de privilégier un produit naturel, il faut cependant se poser la question de l’impact écologique de certaines huiles provenant de régions lointaines (Madagascar, Nouvelle Zélande …) et parfois produites suite à des déforestations. Mieux vaut donc privilégier des huiles issues de plantes locales (cyprès, laurier …), Sébastien KNOCKAERT vous en présentera de très nombreuses, pour une très grande variété d’utilisations. Pour connaître la qualité d’une huile essentielle, il faut avoir sa chromatographie. Celle-ci doit comprendre au moins 95 % de composants, dont certains présents en faible quantité mais qui sont importants. Dans le cas contraire, c’est que l’huile a été coupée avec de l’huile végétale, ou autre. Parent pauvre de la phytothérapie, les hydrolats ont cependant de nombreux avantages. Moins concentrés, ils ne présentent aucun risque d’accident, tout en restant efficaces sur certaines pathologies. Ils sont aussi beaucoup moins coûteux, est donc très pertinents en utilisation sur un troupeau. On pourra citer, les hydrolats de camomille romaine et cannelle pour leurs effets antiparasitaires, l’hélicryse italienne en spray cicatrisant, la carotte sauvage en drainage hépatique sur un troupeau ou le laurier noble pulvérisé sur des lots de bêtes en traitement de conjonctivites. Et bien d’autres encore.

Les huiles végétales

Elles sont utilisées essentiellement comme excipient, en mélange avec des huiles essentielles, notamment pour leur effet retardateur, avec certaines huiles essentielles dermocaustiques (cannelle, girofle …). Le choix de l’huile à utiliser dépend du degré de pénétration de celle-ci. En fonction, l’huile essentielle sera maintenue au niveau de l’épiderme ou entrainée en profondeur jusqu’à la circulation sanguine. Les huiles végétales possèdent aussi des propriétés propres : riches en vitamines A, D, E, K, antiinflammatoires, cicatrisantes, hydratantes. Il est bon d’avoir chez soi une bouteille d’huile d’olive pour les problèmes digestifs, (car elle n’est pas absorbée par le tube digestif) et une bouteille d’huile de tournesol à utiliser en voie cutanée, pour sa capacité à pénétrer en profondeur.

Mais revenons aux plantes.

Les plantes sont composées de métabolites primaires, qui assurent la structure et la fourniture d’énergie, et de métabolites secondaires pour la communication, la coordination et la défense. Ce sont ces dernières qui sont le plus utilisées dans la pharmacopée. Pour les plantes, les huiles essentielles ont surtout des fonctions écologiques, notamment de défense contre les parasites, virus et champignons. Mais elles permettent aussi la pollinisation en attirant les insectes par leurs odeurs. De nombreuses familles et sous familles de molécules sont présentes dans le monde végétal et dans les huiles essentielles. Ces familles de molécules ont des propriétés et des modes d’action spécifiques. Un grand nombre d’entre elles ont des propriétés bactéricides (presque toutes), beaucoup ont aussi des propriétés fongicides, virucides, antiparasitaires, antiinflammatoires, antispasmodiques. Ces familles de molécules, avec leurs caractéristiques, propriétés et modes d’utilisation, mais aussi avec leurs effets indésirables, sont présentées en détail par Sébastien KNOCKAERT. Pour mieux appréhender et mémoriser les caractéristiques de ces très nombreuses huiles, elles sont classées par principes actifs, familles de molécules et par effets (les antiinflammatoires, les antivirales, les antiparasitaires …). Le laurier noble (4x4 des huiles essentielles pour Sébastien KNOCKAERT), la menthe poivrée, le niaouli, la lavande vraie, le romarin, les citrus, les thyms, la cannelle écorce, la sarriette, le cyprès, le ravintsara, la camomille, le petit grain bigarade, l’hélicryse, les eucalyptus … et bien d’autres encore, n’auront bientôt plus de secret pour vous !

Et la médecine chinoise, quel rapport avec tout ça ?

Comme la phyto-aromathérapie, la médecine chinoise est une médecine holistique. Elle prend en compte l’ensemble du corps, ainsi que les interactions entre les organes et avec l’environnement. Les premières références à cette médecine très ancienne remontent à 1000 ans avant JC. Elle repose sur un concept difficile à appréhender dans nos cultures occidentales, le Qi (ou Ch’i), une énergie qui contrôle l’harmonie du corps. Cette énergie provient de notre respiration et de notre alimentation, elle est distribuée dans tout l’organisme par les vaisseaux sanguins et les méridiens. C’est lorsque cette circulation énergétique est perturbée ou défaillante que l’état pathologique apparaît. Le Qi relie entre eux tous les organes du corps, dans un sens défini, et sur des cycles de 24 heures. Ainsi, une faiblesse de l’un d’entre eux aura des conséquences sur d’autres organes. Mieux connu, le concept du Yin et du Yang, est directement fondé sur l’observation de la nature. Tous les phénomènes naturels vont par paires : le soleil et la lune, l’été et l’hiver, le nord et le sud … Tout ce que contient l’univers peut donc être classé par paires, celles-ci étant interdépendantes et nécessitent un équilibre permanent. Enfin, la dernière des théories fondant la médecine chinoise, issue, elle aussi de l’observation de la nature et de l’intégration de l’homme dans la nature, est celle des 5 éléments. Théorie selon laquelle tous les éléments de l’univers se réfèrent à l’un des 5 éléments que sont : le feu, la terre, le métal, l’eau, et le bois. Ces éléments sont reliés entre eux par des cycles d’engendrement et de contrôle. Dans une approche holistique de la médecine et de la santé, les organes du corps, liés aux 5 éléments, répondent aussi à ces cycles d’engendrement et de contrôle. Ainsi, le foie nourrie le cœur, un problème cardiaque est potentiellement lié à une faiblesse ou à une pathologie du foie. Un foie faible est souvent dû à un manque d’énergie au niveau du rein. Selon les pathologies rencontrées, il est donc important de tenir compte de ces relations entre les organes. En hiver, sur des problématiques respiratoires (poumons faibles), il sera important de soutenir la rate. Parmi les organes de notre corps, 3 d’entre eux jouent un rôle majeur. Le rein qui contrôle l’eau, base de la vie, sans laquelle les autres organes ne peuvent pas vivre. Un rein faible peut donc être à l’origine de maladies, il est donc important de le soutenir, notamment en buvant beaucoup d’eau. En Chine le rein est considéré comme « l’Empereur de la vie ». Le foie lui, est le « général des armées » qui défend l’organisme. Il faut le drainer souvent car il est fortement sollicité pour filtrer les éléments ingérés. La rate et l’estomac jouent un rôle central car ils nourrissent les autres organes. L’utilisation des points d’acuponcture en aromathérapie, permet de mieux atteindre l’organe ciblé. En effet, les points d’acuponcture sont des « trous dans la peau », des points de passage vers les vaisseaux, les nerfs et les différents organes. Connus depuis des millénaires par la médecine chinoise ils correspondent en anatomie à des perforations dans les fascias (membranes reliant l’ensemble de notre corps et recouvrent nos muscles). Chaque point d’acuponcture est un micro trou par lequel passent des vaisseaux et des nerfs, permettant donc de pénétrer plus profondément dans l’organisme. En mettant les huiles essentielles sur les points d’acuponcture, on cherche à toucher l’organe à aider, à être sur le vaisseau qui va entrainer cette huile vers l’organe, pour une action ciblée.

Utiliser la phyto-aromathérapie dans son exploitation

Après ces explications conceptuelles et scientifiques, il est temps de passer à la pratique. Cette série de vidéos est consacrée aux élevages laitiers, tous les petits bobos et pathologies plus graves pouvant être rencontrés sur un troupeau laitier sont donc passés en revue par Sébastien KNOCKAERT. Pour chaque pathologie des veaux ou des vaches, tant dans une approche de prévention que de traitement, Sébastien KNOCKAERT vous expliquera quelles plantes peuvent être utilisées, sous quelles formes et avec quelle posologie précise (combien de gouttes, à appliquer où et pendant combien de temps). De même, pour chaque pathologie et type d’animaux, les points d’acuponctures à utiliser sont présentés de façon très clairs grâce à des schémas. Enfin, pour vous permettre de vous lancer plus facilement, Sébastien KNOCKAERT vous propose des clés pour constituer votre aromathèque de base. Comptez pour cela environ 350 €. Cette aromathèque est à adapter selon les pathologies les plus fréquentes sur votre troupeau ou celles sur lesquelles vous comptez faire vos premières armes en phyto-aromathérapie. Pour commencer en effet, Sébastien KNOCKAERT vous conseille de vous tester sur des pathologies simples, de noter vos essais, de revoir les vidéos et de recommencer. En bref, pratiquer et pratiquer encore.

Les questions fréquentes

Vous êtes agriculteur

Vous pouvez bénéficier de VIVEA pour les formations qui l'indiquent.

Vous êtes salariés du monde agricole

Vous pouvez bénéficier de OCAPIAT pour les formations qui l'indiquent.

Vous êtes porteur de projet en agriculture

Vous pouvez utiliser votre CPF pour les formations qui l'indiquent.

Vous êtes micro-entrepreneurs

Vous pouvez bénéficier de l'AGEFICE pour les formations qui l'indiquent.

Vous êtes demandeur d'emploi

Vous pouvez bénéficier d'une prise en charge par pôle emploi pour les formations qui l'indiquent.

Pour en savoir plus contactez-nous !

formation@agrilearn.fr

Quel que soit le type de formation auquel vous participez, elle reste accessible à vie ! Vous aurez ainsi tout le temps de voir et revoir les vidéos du cours

La procédure d'achat est entièrement sécurisée et peut se faire :

  1. Paiement par CB via "stripe"
  2. Paiement via votre compte paypal

Une fois l'achat réalisé : vous recevez immédiatement après votre achat un email pour finaliser votre inscription (pseudo, mot de passe et si vous le souhaitez photo, votre bio...)..

Pour les cours en ligne : une fois votre inscription finalisée, vous accédez immédiatement à votre cours en ligne

Pour les formations individuelles ou de groupe :

  • Fanny, notre super "référente pédagogique" vous contacte pour vous donner toutes les modalités pratiques puis réalise votre inscription
  • Dès la date de démarrage officielle de la formation, vous accédez à tout le contenu

Pour les coachings individuels: nous transmettons vos coordonnées à l'expert concerné qui prend contact avec vous dans la semaine suivante pour convenir du rendez-vous du coaching

Pour les livres, jeux de cartes et tous les produits physiques :

  • notre equipe s'active pour mettre au courrier votre commande le plus rapidement possible, mais... *... nous sommes en campagne ! Ce qui veut dire que le facteur ne passe qu'une fois le matin...

4 messages d'erreurs sont fréquents :

  1. "le champ email doit contenir une adresse email valide" -> vérifier que vous avez saisi une adresse email correcte.
  2. "le champ email est requis" -> vous avez oublié de saisir votre email
  3. "le champ mot de passe est requis" -> vous avez oublié de saisir votre mot de passe
  4. "mauvaise combinaison" -> le couple email / mot de passe saisi ne correspond pas à ce que nous avons en base de données. Il y a donc une erreur dans la saisie d'une des deux informations. NB : Il est fréquent d'avoir plusieurs emails. L'email indiqué n'est peut être pas celui qui a été utilisé lors de la création de votre compte.

LA SOLUTION : Demandez un nouveau mot de passe en cliquant simplement sur Mot de passe oublié (un nouveau MDP vous sera envoyé par mail - pensez à vérifier vos spams) et suivez la procédure

NON. Toutes nos formations sont accessibles 24/24 et 7/7 depuis un ordinteur, une tablette ou un téléphone relié à internet

La lecture des vidéos est un vrai casse tête et nos équipes mettent tout en oeuvre pour que tout se passe pour le mieux. Il arrive toutefois que des problèmes surviennent !

  1. Le problème le plus fréquent vient de votre débit internet qui n'est pas suffisant : nous avons paramétrés nos vidéos pour qu'elles adaptent leur qualité à votre débit et ainsi limiter les arrets intempestifs pour faire charger la vidéo. Malheuresement, si vous manquez de débit, mieux vaut patienter et revenir plus tard

  2. Pour tout autre problème, à la place de la vidéo, il y aura un message d'erreur : merci de bien noter ce message ou nous en faire un capture d'ecran et nous envoyer un email via le formulaire de contact du site.

Équipement informatique nécessaire : le Client devra disposer de l’équipement informatique minimum Mac ou PC ou tablette pour suivre aisément les contenus des vidéos sur la plateforme de formation :

  • Processeur 1.5 GHz ou équivalent minimum
  • Un navigateur Web mise à jour avec la dernière version disponible.
  • Connexion Internet 2 Mbps recommandée.

Le client aura veillé avant son processus d’achat à ce que les extraits vidéo diffusés gratuitement par Agrilearn sur sa plateforme et la bande sonore associée lui parviennent de manière fluide, sans saccade d’image ni coupure de son.

Si vous êtes inscrit à une formation comportant des visios, veillez à disposer d'une caméra et d'un micro et d'une enceinte en état de marche !

  1. Rendez-vous sur agrilearn.fr
  2. Connectez-vous avec votre identifiant et mot de passe
  3. cliquez en haut à droite sur "Mon compte"
  4. Dans votre compte, vous avez un onglet dans le menu à gauche "Factures"